En ce moment En ce moment

Publié par STEPHANIE GALLO le | Mis à jour le

Je m'abonne
  • Imprimer

Olivier de Fontenay, associé fondateur d'Eres, distributeur de produits d'épargne salariale et retraite, insiste sur la nécessité de mettre en oeuvre un accord d'intéressement compréhensible par tous et aux résultats non contestables : "Si c'est une usine à gaz, incompréhensible, que les salariés remettent en cause systématiquement, ce sera contre-productif". Pour une meilleure efficacité managériale, Olivier de Fontenay suggère, par ailleurs, de mettre en place un accord d'intéressement déclenchant rapidement des primes, mais bien capé. "Mieux vaut plafonner l'accord pour se sécuriser et verser du supplément d'intéressement si les objectifs sont largement dépassés, plaide-t-il. Le dispositif est peu connu, mais il permet d'éviter les trop grosses variations, génératrices parfois de frustration. Il permet aussi de communiquer habilement."

Un coût compensé par la fidélisation des collaborateurs

Autre point important : il faut faire vivre son accord d'intéressement, en communiquant très régulièrement sur le sujet et en briefant les nouveaux collaborateurs. Bien évidemment, ces dispositifs d'épargne salariale - partici­pation, intéressement et action­nariat salarié - ont un coût. Celui-ci est lié aux frais de gestion des comptes facturés par les prestataires, mais aussi et surtout au coût du partage de la richesse. Notamment lorsque l'entreprise abonde les versements des salariés par des sommes parfois conséquentes. Cependant, la société y trouve son compte.

Les retours en matière de résultats et d'attractivité sont indéniables. "On sait que les entreprises mettant en place des accords d'intéressement ou d'actionnariat salarié gagnent en moyenne 6 à 8 points de productivité, observe Daniel Gée, délégué général de Fondact. Ces entreprises enregistrent une croissance plus rapide, moins d'absentéisme, moins de turn-over et moins de rotation du personnel."

Alice Evain, DRH du Pôle Léonard de Vinci à Paris (250 salariés permanents, 700 intervenants extérieurs, 6 000 étudiants), peut effectivement témoigner d'une incidence positive très importante de la mise en place d'outils d'épargne salariale sur son organisation.

"Nous avons signé, il y a trois ans, un accord d'intéressement, avec mise en place d'un PEE et d'un PERCO. L'objectif était de mobiliser les équipes autour d'un projet commun. Les critères de calcul étaient assis, notamment, sur la progression du nombre d'étudiants et sur leur fidélisation, indique-t-elle. Les résultats ont été au-delà de nos espérances, car nous avons dépassé les objectifs de la deuxième année au bout d'un an seulement. Pour que persiste le challenge, nous avons réévalué les objectifs en cours de route avec, en contrepartie, une plus grosse enveloppe allouée."


Cas Pratique

Un plan d'attribution gratuite d'actions pour attirer de nouveaux talents

La SSII lyonnaise Flow Line lance un plan d'attribution gratuite d'actions. Elle offre 5% de son capital à ses 70 salariés actuels, ainsi qu'à ceux qui rejoindront ses équipes dans les trois ans à venir. Les actions seront bloquées pendant quatre ans, puis pourront être valorisées par leurs détenteurs. Un plan coûteux, que la PME elle espère amortir rapidement. "Nous avons un objectif de développement important : un doublement de nos activités à 4/5 ans. Dans le même temps, nous devons multiplier par deux le nombre de nos salariés, explique Philippe Le Martret, DAF de Flow Line. Mais nous nous heurtons à une pénurie de profils. L'idée de cette opération est de rendre Flow Line plus attractive pour les nouveaux talents et de fidéliser nos salariés actuels." Ce plan d'attribution gratuite d'actions devrait permettre de faciliter le travail, visiblement ardu, des cabinets de chasseurs de têtes mandatés par l'entreprise. En effet, ces actions peuvent désormais être présentées dans le package global.

Philippe L

e Martret, DAF de Flow Line (SSII), 70 salariés CA 2018 : 10 M€

Je m'abonne
Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

RH - Management

Par Pierre-Olivier Grosset, OasYs consultants

Dans un contexte de mondialisation et de révolution digitale, le rythme des entreprises s'accélère. Gérer ses priorités devient de plus en plus [...]