En ce moment En ce moment

Publié par le | Mis à jour le

Je m'abonne
  • Imprimer

Savoir parler de soi

L'entreprise doit mettre en avant ses atouts : son savoir-faire par exemple ou la possibilité d'évoluer. Il faut qu'elle montre que la PME, c'est aussi plus d'agilité et elle offre plus d'opportunités à quelqu'un qui a de la motivation. La marque employeur nécessite une démarche structurée, qui débouche sur la mise en place d'un ensemble d'actions RH cohérentes, concrètes... et peu onéreuses. Elles peuvent s'appuyer sur le bien-être au travail, les évolutions de carrière, la dynamique de croissance de l'entreprise, la qualité du management, etc.

À l'entreprise d'être imaginative. "Par exemple, elle peut proposer une adhésion à une salle de sport, faciliter l'accès au logement ou encore avoir accès à un comité d'entreprise extérieur, propose Éric Bothier. Pour cela, elle peut mutualiser les ressources extérieures avec d'autres entreprises. Elle peut aussi jouer sur les horaires de travail, sur les primes personnelles ou sur les formations. Il s'agit d'être dans l'accompagnement de ses futurs collaborateurs."

Affiner sa marque, affiner son identité

Chaque démarche de marque employeur est unique, en raison de la singularité de l'entreprise et des enjeux qui lui sont propres. Il n'existe pas une démarche générique. À chaque dirigeant de trouver ce qui distinguera son entreprise des autres. Affiner sa marque employeur, c'est en quelque sorte affirmer son identité, soit un élément-clé pour faire la différence auprès des candidats.

C'est d'ailleurs cet aspect qu'Alphadio Olory-Togbé, dirigeant de l'entreprise Lavoir Moderne, soigne tout particulièrement. Son entreprise se propose de réinventer le métier de pressing, en industrialisant l'entretien des vêtements des particuliers. Créée en 2014, elle a vu son effectif bondir en même temps que sa croissance. Actuellement, 50 salariés équivalent temps plein travaillent pour Lavoir Moderne. D'ici la fin de l'année, avec l'ouverture d'un 2 ème centre de production de 3 000 m2, ils seront 80. Et que dire de 2019, où un 3 ème centre de production de 15 000 m2 verra le jour... Pour répondre à ces besoins de recrutement, le dirigeant a d'emblée fait appel à un cabinet spécialisé.

Pourquoi ? Pour confier à un spécialiste la recherche de la bonne personnalité, celle qui collera avec l'univers du Lavoir Moderne. "Nous recherchons des professionnels qui, au-delà d'être des experts de leur métier, sont compatibles avec l'esprit d'entreprise, confirme Alphadio Olory-Togbé. Pour une PME de notre taille, ce qui fait son succès ou son échec, c'est avant tout l'équipe." C'est pourquoi, le dirigeant fait une véritable analyse de chaque personnalité. Bien sûr, il reçoit les candidats sélectionnés par le cabinet, mais il s'adresse à eux comme s'ils étaient des investisseurs : "Nous leur vendons notre projet. Le but est de leur donner envie non pas de prendre un poste dans une entreprise, mais de prendre part à une aventure", affirme-t-il.

Se remettre en question

Travailler sur la marque employeur, c'est aussi soigner l'image de l'entreprise dès le premier jour de l'embauche. Ce jour-là, tout l'écosystème du candidat est prévenu, l'essor des nouvelles technologies et des réseaux contribuant à répandre l'expérience de son premier jour. Deux cas de figure se présentent alors : celui où une image positive sera diffusée, celui où rien ne sera pardonné. "Il faut faire attention aux petits détails qui permettent de bien accueillir un nouveau salarié. Il fera rapidement savoir s'il se sent entouré ou livré à lui-même", souligne Philippe Mutricy.

Au Lavoir Moderne, les nouvelles recrues suivent un parcours d'intégration. Elles y découvrent toute les fonctions de l'entreprise, quel que soit le poste : production, distribution... Le responsable de la R&D fraîchement recruté est même allé livrer chez des particuliers ! À l'usine, il a travaillé sur les robots de repassage de chemise et de draps. "Cela permet de nouer des contacts et de comprendre les différents métiers des collaborateurs", glisse le dirigeant.

En somme, pour attirer les talents, la PME doit savoir remettre en question ses pratiques, son organisation ou encore ses méthodes de travail. Enfin, il faut savoir que la marque employeur cible certes les candidats potentiels dans un premier temps, mais elle touche aussi les collaborateurs de l'entreprise dans un second temps. Les finalités d'une démarche de marque employeur sont en effet plus nombreuses qu'il n'y paraît.

Il s'agit de se faire connaître pour attirer de bons candidats et hauts potentiels, d'augmenter le volume de candidatures pertinentes et de qualité. C'est aussi fidéliser les équipes et accroître le sentiment d'appartenance. In fine, elle aide les salariés à intégrer les valeurs et la culture de l'entreprise. "Il s'agit de créer un sentiment de fierté en interne, qui permet de jouer sur un nouvel engagement des collaborateurs. Ce qui n'est jamais neutre pour un chef d'entreprise", promet Élise Tissier.

Vos équipes peuvent devenir elles-mêmes des ambassadeurs de l'entreprise auprès du monde extérieur. À travers sa marque employeur, le dirigeant formule en quelque sort une promesse pour favoriser l'attractivité, l'engagement et la fidélité.

Je m'abonne

Céline Tridon

Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

RH - Management

Par Olga Stancevic

Du travail simultané sur un même fichier à la planification des tâches, la gestion d'un projet d'équipe est facilitée par les outils informatiques.Bref [...]