En ce moment En ce moment

Management : redonnez le sourire à vos salariés

Publié par Marion Perroud le
Management : redonnez le sourire à vos salariés

Je m'abonne
  • Imprimer

Formez vos managers

Si vous détenez un rôle moteur dans le processus, il est primordial d'y associer les forces vives de votre entreprise en ouvrant des espaces de parole permettant de faire remonter les dysfonctionnements. Sondage de satisfaction anonyme, installation d'une boîte à idée, instauration d'un "comité sérénité" chargé de travailler sur ces questions, mise en place d'un baromètre informatique d'humeur des salariés, désignation de salariés conciliateurs pour régler les conflits... Les pistes de détection et de suivi des problèmes sont nombreuses. Selon Julien Pelletier, responsable à l'Agence nationale pour l'amélioration des conditions de travail (Anact), "l'idée est d'introduire, pour tous vos projets, des indicateurs "QVT" ou "qualité de vie au travail" (exemples : absentéisme, taux de formation, ergonomie du poste de travail...) coconstruits avec les salariés, à côté des indicateurs de pilotage traditionnels tels que les délais de livraison ou encore le taux de réclamation."

Dans cette démarche d'amélioration continue, vous devez impérativement sensibiliser vos managers intermédiaires, garants opérationnels de cette qualité de vie au travail. "Ils ont un devoir d'exemplarité sur cette question. À vous d'identifier ceux qui sont les plus à même de veiller sur le bien-être de leurs équipes et d'anticiper les blocages", estime Pierre-Yves Sanséau, professeur en gestion des ressources humaines à Grenoble École de Management. Des formations peuvent leur permettre de mieux se connaître, de travailler sur leur comportement ou leur manière d'animer leur service. "Faire évaluer vos managers par leurs équipes à l'aune de critères QVT comme le degré d'autonomie accordé ou la bonne information des équipes est également une piste intéressante", avance Julien Pelletier (Anact). En effet, améliorer la qualité de vie au travail passe aussi par la prise en compte de la perception et des aspirations de vos salariés. Leur accorder plus de souplesse sur leurs horaires ou réduire la pénibilité de leur poste de travail sont autant de petits leviers de reconnaissance qui peuvent au final rapporter gros.

Plus de souplesse

Vous pouvez également faire évoluer la situation sur le plan de l'organisation de travail. "La réunionite, souvent considérée comme source de stress, peut être limitée en créant de plus petites équipes, plus autonomes, capables de gérer les affaires courantes de manière moins formelle et plus efficace. Il en est de même pour le recours au management visuel, consistant à afficher dans les locaux l'état d'avancement des différents projets en cours", suggère Yann Coirault (CSP Formation). Favoriser la communication entre les services via des temps de convivialité peut aussi influer sur le climat général. Prenez gare aux dissonances entre votre discours et vos actes. Ouvrir une salle de yoga ou instaurer la gratuité de la cafétéria est accessoire, si vous imposez par ailleurs une augmentation drastique des cadences sans mettre à la disposition de vos salariés les ressources nécessaires pour atteindre les objectifs.

Je m'abonne
Marion Perroud

Marion Perroud

Journaliste

Entre 2012 et 2016, Marion Perroud a suivi, au sein de la rédaction de Chef d’Entreprise, l’actualité des TPE (artisans du bâtiment et commerçants), des [...]...

Voir la fiche
Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet