En ce moment En ce moment

3 règles d'or pour travailler avec un micro-entrepreneur

Publié par le

Je m'abonne
  • Imprimer


Règle n°2 : Entretenir la flamme

Aussi vrai que vous êtes libre de clôturer votre collaboration avec un micro-entrepreneur une fois la mission achevée, lui n'a pas l'obligation d'accepter une nouvelle mission de votre part. Et vous auriez eu beau avoir trouvé "la perle rare" en lui, si votre concurrent lui proposait une mission mieux payée ou plus intéressante, voire un contrat, vous perdriez, impuissants, un élément précieux.

À noter que pour sécuriser la confidentialité des données auxquelles vous donnez accès au micro-entrepreneur, et notamment en mobilité si télétravail il y a, il est conseillé de rédiger une obligation à ce sujet dans le contrat de prestation.

Vous ne pourrez en revanche pas exiger ­l'exclusivité. Le micro-entrepreneur est libre de choisir ses clients. Si vous avez fait appel à un micro-entrepreneur pour ne pas avoir à vous engager sur le long terme, il faudra finalement envisager l'éventualité d'une embauche ou d'un renouvellement de mission suffisamment attrayant pour votre prestataire afin de le garder. Parmi les motifs fréquents de départ des autoentrepreneurs, figure, selon Fred Nassar (404Works), "un meilleur salaire ailleurs, une mission qui évolue trop par rapport à la commande, une mauvaise relation établie entre les parties et un client mauvais payeur.

Il y a un important coût du recrutement raté dans les entreprises, surtout du côté des start-up" explique t-il . Solution ? "Il faut un pivot du modèle économique", espère-t-il. En cela, le micro-­entrepreneur est intéressant car il permet de venir en renfort des activités sur des projets ponctuels, sans augmenter la masse salariale et en répondant à un problème précis par une expertise poussée. Mais, comme ­partout, les profils les plus pointus sont aussi les plus rares.

Je m'abonne

Barbara Prose

Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

La rédaction vous recommande

Comment éviter la requalification des contrats de prestation de services en contrats de travail ? [Podcast] Le recours aux prestataires de services : une alternative au recrutement ? La gestion des finances en entreprise : par qui et comment ? Fin de course pour Uber ?

Sur le même sujet