En ce moment En ce moment

Avec Tomojo, les animaux ont leurs croquettes écolo

Publié par Céline Tridon le - mis à jour à
Avec Tomojo, les animaux ont leurs croquettes écolo

Des croquettes pour chiens et chats réalisées à base de protéines d'insectes, c'est ce que propose la start-up Tomojo. Véritables alternatives à la viande, les produits Tomojo s'invitent doucement sur un marché de l'animal domestique français qui pèse près de 1,6 milliard d'euros chaque année.

Je m'abonne
  • Imprimer

" Grâce à nos produits, en 2019, nous avons économisé l'équivalent de 82 vols Paris New-York en émissions de CO2, 11 terrains de foot en espace agricole et 3700 baignoires d'eau ", promet Madeleine Morley, co-fondatrice de Tomojo. La marque s'est lancée il y a deux ans sur un secteur qui se veut porteur : l'alimentation pour chiens et chats à base d'insectes.

En France, on dénombre en effet 7,3 millions de compagnons canins, 13 millions félins, et plus de 388 000 tonnes de viande dispersées dans des croquettes conventionnelles chaque année pour nourrir ces tendres compagnons (d'après les chiffres de la Facco). " Il n'est pas possible de veiller nous-mêmes à notre alimentation, à son impact sur la planète et de laisser nos chiens et chats engloutir toute cette viande ", commente Madeleine Morley.

Avec son amie Paola Teulières, rencontrée en master de sciences de l'environnement à Londres, elles découvrent les atouts des protéines alternatives. A la fin de leurs études, elles se rapprochent d'un vétérinaire spécialisé en nutrition animale et d'un professeur en entomologie, pour travailler d'une part la recette de leurs futurs produits et d'autre part le sourcing des matières premières. Mouches soldats noirs et vers de farine deviennent des mets de choix.

Des distributeurs zéro déchet

Tomojo se fournit auprès d'une ferme en Hollande : ces ingrédients sont ensuite envoyés à Castres et en Mayenne chez les fabricants de croquettes et de friandises pour chiens et chats partenaires de la start-up. Le tout est conditionné par un logisticien à Clermont-Ferrand, avant d'être revendu sur le site de la marque, Tomojo.co. " Pour accentuer notre démarche de développement durable, nous avons aussi noué des partenariats auprès de magasins en vrac pour revendre nos croquettes façon zéro déchet ", ajoute Madeleine Morley. Les friandises sont quant à elles disponibles dans certains magasins Carrefour depuis décembre dernier.

En 2019, la start-up a vendu près de 11 tonnes de croquettes auprès de 1500 clients.

Sensibilisation

Le plus gros pari des deux fondatrices ? Eduquer les consommateurs. " Il y a deux catégories de personnes : les flexitariens ou les végétariens, c'est-à-dire ceux qui surveillent de près leur alimentation et qui ont conscience des conséquences environnementales de la viande. Et il y a les autres, qui ont besoin d'être rassurées quant aux qualités nutritionnelles des aliments à base d'insectes ", explique la co-fondatrice de Tomojo. Et pour cela, la start-up s'appuie sur des alliés de choix : les vétérinaires.

La jeune pousse a développé une gamme particulière, Entovet, disponible uniquement auprès de ces professionnels, " qui restent de très grands prescripteurs et qui nous aident à mettre en avant la protéine d'insecte ", convient Madeleine Morley.

Courant 2020, Tomojo espère déployer sa gamme Entovet dans 600 à 900 cliniques vétérinaires. Elle compte aussi se développer dans d'autres pays (la Belgique est le premier d'entre eux) et élargir sa gamme de produits avec des croquettes pour chiots et chatons ou pour animaux seniors. Pour mener à bien ses projets, elle lancera une levée de fonds début 2020, destinée aussi à étoffer ses équipes, grâce à des embauches aux fonctions commerciales et marketing.

Tomojo / Entomojo SAS
Paris 9ème
Madeleine Morley, présidente, 27 ans et Paola Teulières, directrice générale, 25 ans
SAS
Création en novembre 2017
3 salariés
CA : NC
Twitter : @Tomojo_co

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

5 start-up françaises récompensées au CES 2020 Levée de fonds record pour Ynsect, qui veut devenir le leader des protéines alternatives [Tribune] 4 règles à connaître avant d'entreprendre dans la "food" L'ADN synthétique : nouvel eldorado de l'innovation ?
Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event