Blanc Bonnet, le bonnet bleu-blanc-rouge

Publié par Théo Acquart le | Mis à jour le
Blanc Bonnet, le bonnet bleu-blanc-rouge

Lancée en 2008, la marque Blanc Bonnet a pour ligne directrice de proposer des produits haut-de-gamme, à des prix abordables. Très attachée au made in France, elle garde en tête la valorisation des industries tricolores.

Je m'abonne
  • Imprimer

Au début de son histoire, Blanc Bonnet est une marque confidentielle. Créée sous l'égide des Ateliers Peyrache en 2008, elle n'est connue que des amateurs de sports d'hiver. Il a suffi que la marque et les Ateliers soient repris par une entrepreneure pour que les choses changent. Arrivée en 2016 avec le bagage d'ancienne responsable projets achats de Louis Vuitton, Corinne Gaudic embrasse l'ADN de la marque : "un produit haut-de-gamme, made in France, distribué en circuit court, avec l'objectif de faire plaisir à toute la famille", décrit-elle.

L'objectif de Blanc Bonnet : faire du made in France le coeur de sa stratégie d'évolution. "Toutes les étapes de fabrication (tricotage, tissage, confection, broderie) sont réalisées en France, dans les Ateliers Peyrache", rappelle la présidente. La démarche du made in France est en effet présente d'un bout à l'autre de la chaîne de la production : même le packaging est réalisé par Beaumont Groupe dans la Vienne et les catalogues sont fabriqués dans l'Hexagone.

Une nouvelle collection

Lorsqu'elle reprend l'entreprise, Corinne Gaudic exprime aussi clairement sa volonté d'accélérer le développement des produits existants et d'organiser le lancement de nouveaux articles. Aujourd'hui, Blanc Bonnet possède cinq collections : Mer, Montagne, Enfants, Campagne, Ville. La petite dernière ? Eco-fibres. "L'objectif est de proposer des produits plus respectueux de la planète", commente Corinne Gaudic.

C'est ainsi que les produits Eco-fibres sont travaillés autour de trois matières : les fils français, les fils up-cyclés ainsi que les fils et matières premières recyclées. Date de sortie de cette nouvelle collection : le 1er septembre 2020. En parallèle, Blanc Bonnet multiplie les partenariats avec d'autres marques, tout aussi exemplaires en matière de made in France. C'est le cas par exemple avec la marque de chaussettes Archiduchesse : ensemble, elles commercialisent des coffrets composés d'un bonnet et d'une paire de chaussettes assortie.

L'étranger en ligne de mire

Nouveaux produits, associations gagnantes, valorisation du made in France... La marque ne souhaite pas s'arrêter là. "J'espère implanter Blanc Bonnet à l'étranger d'ici deux à trois ans tout en continuant à développer le marché français", projette Corinne Gaudic. Un objectif logique pour une entreprise qui augmente son chiffre d'affaire de 50% tous les ans depuis trois ans. Rien qu'en 2019, elle enregistre une hausse de + 60% en B to B (à travers son réseau de 300 revendeurs boutique) et + 150% en B to C ! Elle accède au panier des particuliers via son site internet marchand et grâce à la vente directe sur le dernier salon du Made in France, Mif Expo. En tout, Blanc Bonnet a vendu 15 000 pièces l'année dernière. La marque aux 280 références a certes vécu en 2020 une année plus compliquée, à cause de la crise sanitaire, mais elle table quand même sur une augmentation de 10% de son chiffre d'affaires.

Ateliers Peyrache / Blanc Bonnet

Confection d'articles textiles

Saint-Didier-en-Velay (Haute-Loire)

Corinne Gaudic, présidente, 49 ans

SAS

Création en 2008

85 salariés (Groupe Les Ateliers Peyrache), 10 salariés (Blanc Bonnet)

CA : NC

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

Les Podcasts de Chef d'Entreprise

Sur le même sujet