En ce moment En ce moment

Dipongo, l'application aux mains des enfants

Publié par Théo Acquart le | Mis à jour le
Dipongo, l'application aux mains des enfants

Rendre les enfants créatifs à travers une application smartphone, telle est l'ambition de la start-up Dipongo. Véritable remède à la passivité des enfants devant les écrans, Dipongo a décidé d'investir un marché en plein essor, celui du numérique.

Je m'abonne
  • Imprimer

"Pour la première fois une génération d'enfants aura un QI moins élevé que celui de ses parents. L'application a pour but d'éviter cela", assure Marion Péret, co-fondatrice de Dipongo. L'entreprise s'est lancée il y a deux ans et demi sur un secteur mondial, celui du numérique et plus précisément des OS mobiles. Le mardi 11 février, elle a été désignée comme l'une des start-up lauréates de l'étape Nouvelle-Aquitaine de Be a Boss.

Concrètement, Dipongo développe une application créative pour les enfants de 4 à 9 ans. L'objectif de l'entreprise étant de mêler virtuel et réalité, les enfants doivent continuer l'histoire qui leur est proposée en dessinant, en modelant ou encore en construisant la suite. Ils peuvent ensuite poursuivre leur aventure.

Avec plus d'un milliard d'euros dépensé en France en 2018 sur les applications, le secteur s'est imposé comme l'un des plus lucratifs. Mais l'objectif de Dipongo reste avant tout de "mettre à profit le temps passé devant les écrans pour les enfants", souligne Marion Péret.

Une nouvelle cible

Lors du lancement de Dipongo, Marion Péret et son associée Emmanuelle Gras ont choisi le développement de l'application en B to B. "Cela nous a permis d'atteindre une certaine notoriété et de commencer à se financer ", assure Marion Péret.

Elles ont notamment pu bénéficier d'une clientèle composée d'hôtels de luxe, de musées ludo-éducatifs, de grandes chaînes de restaurants et de campings, soit autant d'établissements à la recherche de solutions originales pour offrir un service supplémentaire aux parents comme aux enfants. Cette notoriété a permis à l'entreprise d'organiser sa première levée de fonds, d'un montant de 300 000 euros, au début de l'année 2020.

Dipongo grandit vite

Après un lancement réussi, la co-fondatrice ne compte pas s'arrêter là et souhaite développer l'entreprise en B to C. "C'est notre objectif principal, au-delà du chiffre d'affaires", souligne-t-elle. Pour ce faire, la start-up va soigner sa communication. "Nous travaillons actuellement sur un nouveau site, mieux référencé, et nous allons aussi favoriser le marketing digital ", complète la co-fondatrice de la marque.

De nouveaux projets sont également en préparation pour Dipongo, qui compte lancer une nouvelle application. La jeune pousse est également en train de mettre en place un partenariat avec Nathan, éditeur de livres pédagogiques et éducatifs. Ensemble, ils ont pour pour projet de co-développer une application Dipongo Educative avec le user case Dipongo sur 4 thèmes éducatifs : le français, l'histoire, l'anglais et les sciences. "Nous cherchons à toucher tout le monde, nous mettons même en place une campagne de prospection à l'international ", ajoute Marion Péret.

Pour finir, Dipongo possède une boutique en ligne qui permet de retrouver ses héros les plus connus, comme Edgar, en poster, en cartes postales et surtout en peluches, pour le plus grand plaisir des plus jeunes.

Elle sera le jeudi 17 septembre 2020 à Paris pour la finale nationale des Be a Boss Awards.

Dipongo

Bordeaux (Gironde)

Marion Péret, co-fondatrice et directrice artistique et Emmanuelle Gras, co-fondatrice et CEO

SAS

Création en octobre 2017

7 salariés

CA : NC

Twitter : @dipongo_team


Je m'abonne
Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

La rédaction vous recommande

Les professionnels poussés à choisir leur fournisseur d'énergie Entrepreneur Venture se renomme Entrepreneur Invest [Start-up sourcing] Mooncard X, la carte anti notes de frais Voitures électriques : tous les modèles 2020

Sur le même sujet