En ce moment En ce moment

Johann Kalchman (Lifeaz) : "Donner le pouvoir de sauver des vies"

Publié par La rédaction le - mis à jour à
Johann Kalchman (Lifeaz) : 'Donner le pouvoir de sauver des vies'

Lifeaz propose une offre innovante et complète, 100% made in France, comprenant la mise à disposition d'un défibrillateur et tous les services liés : simplification de la maintenance, sensibilisation digitale aux gestes de premiers secours, etc. L'objectif ? Former le plus grand nombre.

Je m'abonne
  • Imprimer

D'où vient l'idée de votre concept ?

Travaillant dans l'industrie des pacemakers et des défibrillateurs implantables, nous (3 fondateurs : Timothée Soubise (gauche) Johann Kalchman, (centre) à et Martial Itty (à droite)) savions que la technologie existait et sauvait déjà des vies pour les personnes à haut risque. Mais pour les autres personnes, en France, le taux de survie n'est que de 5% et représente plus de 50 000 décès chaque année. Lifeaz est né, parce qu'il était essentiel pour nous de rendre cette technologie accessible à tous.

Pouvez-vous présenter votre start-up ?

Nous donnons aux entreprises, aux villes et aux citoyens le pouvoir de sauver des vies.

Des exemples dans le monde ont montré que pour sauver des vies, il était important de déployer des défibrillateurs partout, mais aussi de faire en sorte que la population soit formée afin qu'elle sache réagir en cas d'urgence.

Nous nous sommes donc inspirés de belles réussites, comme à Seattle aux Etats-Unis par exemple (qui affiche aujourd'hui un taux de survie 10 fois supérieur au nôtre) pour proposer une offre complète et 100% made in France.

Quel est votre business model ?

Voté en décembre 2018, un nouveau décret d'application de loi rend l'équipement en défibrillateur obligatoire dans de très nombreux lieux recevant du public (ERP) depuis le 1er janvier 2020. En deux mots, les ERP concernés par la loi sont obligés de s'équiper d'un défibrillateur et sont responsables de la maintenance, afin de protéger le public qu'ils accueillent et de pouvoir réagir en cas d'arrêt cardiaque.

Cependant, l'impact d'une telle loi est limité si la maintenance de ces milliers de défibrillateurs déployés n'est pas assurée, s'ils ne sont pas en parfait état de marche le jour où on en a besoin et si les gens ne savent pas s'en servir ou pire, s'ils n'osent pas l'utiliser !

Lifeaz donne du sens à cette loi en proposant un abonnement, qui comprend :

- la mise à disposition d'un défibrillateur et tous les services associés pour simplifier la maintenance, et s'assurer qu'il soit opérationnel à tout moment ;

- la sensibilisation digitale aux gestes de premiers secours pour former la population, et s'assurer que les gens sachent s'en servir et qu'ils osent l'utiliser.

Qui sont vos concurrents ?

Nos concurrents sont les grands fabricants et les distributeurs de défibrillateurs.

Quelles sont vos ambitions pour l'année à venir ?

Notre ambition pour l'année à venir, c'est de permettre à un maximum d'entreprises et de villes de s'équiper en défibrillateurs et de rendre accessible à tous la sensibilisation aux gestes de premiers secours.

Souhaitez-vous lever des fonds ?

Nous ne communiquons pas à ce sujet.

Pouvez-vous nous parler de l'un de vos échecs ?

Un de nos échecs est assez récent. Alors que nous avions réussi à embarquer un directeur sécurité/prévention d'un grand groupe de retail dans notre approche globale, le directeur financier a choisi de se focaliser sur un achat pour limiter au maximum les coûts. Nous n'avons pas réussi à mettre en avant l'importance d'avoir une offre complète, pour avoir un impact.

Quelle est votre plus grande fierté ?

En contrepartie, nous avons appris de cet échec et nous avons focalisé nos efforts sur le sens et la simplicité que nous apportons à nos partenaires et clients. Plusieurs grands groupes nous ont suivi pour non seulement équiper leurs sites de nos défibrillateurs, et assurer leur maintenance, mais aussi pour sensibiliser leurs milliers d'employés aux gestes qui sauvent. Nous espérons sauver de nombreuses vies avec eux.

Lifeaz est accéléré par Wilco qui accompagne les start-up Tech
Je m'abonne
Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event