En ce moment En ce moment

Back Market à l'assaut des Etats-Unis

Publié par Théo Acquart le | Mis à jour le
Back Market à l'assaut des Etats-Unis

Après avoir réalisé une levée de fonds de 110 millions d'euros mardi 5 mai 2020, Back Market cherche à s'imposer sur le marché américain, après une période où le confinement aura amélioré les ventes de la scale-up.

Je m'abonne
  • Imprimer

Tandis que le confinement a eu des effets néfastes sur la plupart des entreprises, Back Market peut se vanter d'avoir vu sa croissance doubler sur avril 2020. Les États-Unis sont devenus, durant cette période, le deuxième plus gros marché de la marque (ndlr, derrière la France). "La prime de 1200 dollars octroyée par Donald Trump aux Américains les plus modestes nous a permis de doubler notre volume d'achat sur place ", souligne Thibaud Hug de Larauze, cofondateur et CEO de la scale-up.

Un développement rapide

"Cela fait deux ans que nous nous sommes installés aux États-Unis avec un succès en plusieurs étapes qui a fonctionné ", poursuit-il. En effet, le bureau de Back Market situé à New York compte aujourd'hui 25 salariés avec une équipe constituée par le directeur général embauché par la marque. Ce nouveau bureau a un objectif clair : "dupliquer ce qui est fait en Europe de manière à conquérir le marché ", annonceThibaud Hug de Larauze.

Pour accomplir cette tâche, l'entreprise a noué un partenariat avec 150 reconditionneurs américains pour accueillir leurs produits sur Back Market. Grâce à cela, elle peut se targuer de rendre ses produits disponibles sur l'entièreté du territoire américain. Une implantation que le CEO estime "réussie" : "C'est dans ce pays que nous avons connu notre plus grosse augmentation. L'objectif de départ pour l'année 2020 était de quintupler les ventes outre-Atlantique, maintenant il est de les multiplier par 10."


Une année 2020 exceptionnelle

En effet, le marché américain est pratiquement équivalent à celui de l'Union Européenne, tandis que "les États-Unis est le pays qui consomme le plus de tech au monde", selon Thibaud Hug de Larauze. Back Market a pu profiter d'un coup de boost inattendu avec le confinement et la prime octroyée par le président américain à sa population la plus modeste. La marque compte maintenant capitaliser là-dessus.

Néanmoins, la tâche s'annonce ardue : "Proportionnellement à la population ou à la taille du territoire, la dose est de travail se révèle plus importante là-bas ", assure le CEO. C'est pourquoi, afin de continuer sa progression et son développement, Back Market compte doubler ses effectifs (300 collaborateurs actuellement) d'ici deux ans.

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event