En ce moment En ce moment

[Interview] Vianney Vaute, Back Market: "Nous serons une marque tech comme Samsung ou Apple"

Publié par Julien Ruffet le | Mis à jour le
[Interview] Vianney Vaute, Back Market: 'Nous serons une marque tech comme Samsung ou Apple'

Fin mai 2021, Back Market annonçait une levée de 276 millions d'euros. Ce quatrième tour de table pour l'enseigne est mené par Generation Investment Management et General Atlantic. Il esquisse un schéma bien au-delà des affres de la crise sanitaire. La parole à Vianney Vaute, son cofondateur.

Je m'abonne
  • Imprimer

Vous annoncez une quatrième levée fonds record de 276 millions d'euros. Qu'est-ce qui a séduit les investisseurs en cette période incertaine ?

La crise a consolidé notre modèle. Toutes les valeurs tech en ont d'ailleurs beaucoup profité. L'argent des fonds s'est plutôt orienté vers ces entreprises-là, au détriment de modèles traditionnels, plus impactés par la crise. C'est cet effet de validation de la part des fonds, jumelé à l'attrait du reconditionnement par les consommateurs qui a séduit.

Il faut noter que la temporalité de cette levée n'est pas intrinsèquement liée à la période. Elle s'inscrit davantage dans la continuité des trois premières et nous sommes en mesure d'être une entreprise en hyper-croissance capable d'internationaliser son business. Plus de 50% de notre activité se fait à l'international. Cet évènement est donc dans la suite de notre croissance. Il aurait eu lieu hors crise sanitaire. Il n'y a pas eu d'effet d'aubaine.

Le gouvernement a l'intention d'instaurer une redevance pour copie privée sur les produits reconditionnés, qui induirait une augmentation de 10% du prix des téléphones. Cela n'a-t-il pas refroidi les investisseurs ?

Si l'exemption est levée, de nouveaux prélèvements seront réalisés sur les produits reconditionnés en France. Mais cela n'a pas refroidi les investisseurs. Pourquoi ? Car Back Market n'est pas dépendant des re-conditionneurs français. Nous en avons 1 500 au total et 600 d'entre eux sont tricolores. Alors même si cela a du sens pour nous de collaborer dans l'Hexagone, si un re-conditionneur français cesse d'être compétitif en matière de prix, les marchands étrangers prendront sa place. Notre place de marché met en valeur le meilleur rapport qualité-prix.

Cette intention n'impactera donc pas Back Market, mais la filière française. Et si on veut privilégier l'économie circulaire, c'est un peu tragique d'annihiler cette compétitivité. Pour contrer l'exemption, nous essayons de médiatiser ce projet pour que le gouvernement ne puisse pas décider de l'avenir du secteur. Nous n'oublions pas que l'idée même est née de la découverte de cet écosystème français.

Quelles sont vos ambitions avec ces fonds ?

Nous allons continuer dans le sillage des 7 dernières années en devenant un champion de l'économie circulaire appliquée aux produits technologiques. Back Market est présent dans 13 pays sur 3 continents. Nous allons accélérer et renforcer notre positionnement sur ces zones tout en développant de nouveaux pays en Amérique du Nord, en Europe et en Asie.

Le deuxième axe siège dans les services à disposition de nos marchands. L'objectif est de ne jamais être considéré comme un simple canal d'écoulement, mais comme un vrai partenaire industriel et logistique en proposant de nouveaux services.

À long terme, l'entreprise pourrait dépasser le statut de retailer d'appareils reconditionnés, pour devenir une vraie marque tech à la manière d'un Samsung ou d'un Apple.

Repères

Fondateurs : Thibaud Hug de Larauze (33 ans), Vianney Vaute (33 ans) et Quentin Le Brouster (31 ans)

Paris 19e

SAS > Création en novembre 2014 > 480 salariés

CA 2020 : NC

Nombre de clients : 5 millions

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

Les Podcasts de Chef d'Entreprise

Lifestyle Chef d'Entreprise

Artisans Offres Commerciales

Chef d'Entreprise Offres Commerciales

Commerce Offres Commerciales

l'Essentiel by NMG

Sur le même sujet