Vincent Maillard (Plüm Énergie) : "L'entraide doit être un guide "

Publié par La rédaction le - mis à jour à
Vincent Maillard (Plüm Énergie) : 'L'entraide doit être un guide '

Comme toutes les sociétés qui ont traversé la crise, certaines ont dû changer, se réinventer et s'adapter. C'est le cas bien évidemment des start-up, plus fragiles. Portrait de la société Plüm Énergie

Je m'abonne
  • Imprimer

Créée en 2016, la start-up Plüm Énergie est un fournisseur d'énergie renouvelable. Proposant une offre verte et locale, elle choisit ses partenaires producteurs pour leur engagement à développer de nouveaux sites de production d'énergie renouvelable. Elle entend par ailleurs inciter ses clients à réduire leurs dépenses en énergie via un meilleur suivi de consommation et un bonus économie d'énergie. La promesse : que chacun puisse devenir acteur de la transition énergétique, tout en réduisant sa facture.

Comment avez-vous vécu cette crise ?

L'équipe est immédiatement passée en télétravail. Nous le permettions déjà de manière ponctuelle, nous y étions donc préparés. D'un point de vue business, nous avons dû redéfinir les priorités. Avec la baisse des prix de l'électricité sur les marchés de gros et la diminution de la consommation de nos clients publics (B2G), nous avons fait face à une situation exceptionnelle. Si nous avons d'abord été surpris, nous avons ensuite pris la période avec résolution.

Le confinement a-t-il changé la donne ?

Cela a renforcé nos convictions. Autour de la nécessité d'une énergie locale d'abord. Un approvisionnement qui permettra la création de valeur dans l'Hexagone en favorisant les emplois locaux, l'insertion sociale et la transition agricole. Mais aussi autour de l'importance de la solidarité. Nous avons toujours porté l'idée qu'elle doit faire partie de ce que nous apportons à la société. La crise nous a prouvé qu'elle est un élément central qui permet à notre système tout entier de résister.

Avez-vous pivoté ou songé à le faire ?

Nous avons plutôt continué plus loin dans la même direction, tout en faisant en sorte que la crise impacte le moins possible nos clients. Car si la consommation des collectivités a fortement diminué, celle des ménages a augmenté. Parce que cela a touché des foyers déjà affectés financièrement par la crise, et parce que nous sommes convaincus que l'entraide doit être un guide dans un moment qui tend à accentuer les inégalités sociales, nous souhaitions nous engager. Nous avons réduit de 50% le coût de notre abonnement. Un geste solidaire à hauteur de 60 000€ afin de protéger les consommateurs autant que possible de la précarité énergétique.

Comment voyez-vous l'avenir pour les 12 prochains mois ?

Deux scénarios sont envisageables. Le premier, malheureusement le plus probable, est un retour au " business as usual " sans changement notable. Et si nous poursuivons dans cette logique productiviste, nous en paierons à nouveau les frais.

Le second scénario est basé sur l'idée que cette crise serve de déclencheur pour bifurquer d'un modèle vers un autre. Ce sera aux politiques d'en prendre la mesure. Je souhaite que nous tirions des leçons de la période pour accélérer la transition écologique via le développement de filières locales, et ce dans tous les secteurs.

Pour en savoir plus

Vincent Maillard, fondateur de Plüm Énergie



Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

Les Podcasts de Chef d'Entreprise

Sur le même sujet