Consommation de papier: un effort est demandé aux entreprises

Publié par le - mis à jour à
Consommation de papier: un effort est demandé aux entreprises

Pour convaincre les entreprises de réajuster leur consommation de papier, Nathalie Kosciusko-Morizet, la ministre de l'écologie, a signé une convention avec les acteurs de la filière. Son enjeu? Collecter 200 000 tonnes de papiers de bureau d'ici à 2015 et encourager l'achat de produits recyclés.

  • Imprimer

Les entreprises ne sont pas dans les petits papiers des acteurs du développement durable. Chaque année, les salariés français produisent  900 000 tonnes de déchets de papiers, dont plus de la moitié n’est toujours pas collectée ni recyclée. Dans le même temps, les ramettes en feuille recyclée ne représentent que 5 % des achats.  « Ces taux sont trop bas, lorsqu’on sait, qu’à quantité égale, la production de papier recyclé consomme trois fois moins d’énergie et d’eau que celle de papier non recyclé », a précisé, dans un communiqué, Nathalie Kosciusko-Morizet, la ministre de l'Écologie.

Pour ajuster le curseur, Nathalie Kosciusko-Morizet a signé le 6 février une convention avec les acteurs de la filière : EcoFolio, l'éco-organisme de la filière papiers graphiques, Federec, la fédération des entreprises du recyclage, la Fnade, Fédération nationale des activités de la dépollution et de l'environnement, le réseau Alliance Papier, et Revivap, groupement français des papetiers utilisateurs de papiers recyclables. Ces derniers se sont ainsi engagés à collecter 200 000 tonnes supplémentaires par an d'ici à 2015, essentiellement en développant des moyens de capter le gisement aujourd'hui peu exploité des entreprises. L’effort de tri dans les bureaux, comme le fait de ne pas mélanger les emballages aux papiers bureautiques, et de collecte sera particulièrement demandé aux petites et moyennes entreprises. Des actions de sensibilisation seront directement menées auprès des salariés, afin de renforcer le tri à la source et d'encourager l'achat de produits recyclés.

Un Comité de suivi de cette convention d’engagement sera mis en place d’ici trois mois et animé conjointement par le ministère du Développement durable et l’Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe).

Mallory Lalanne

Mallory Lalanne

Chef de service

Après avoir enregistré différentes expériences en presse généraliste, télévision et radio, j’ai décidé de rejoindre en 2010 l’univers de la presse professionnelle. [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Création d'entreprise

Par Pierre Lelièvre

Une étude EY dresse un panorama des 178 start-up 2018 sélectionnées pour le prix de la start-up de l'année EY et livre cinq enseignements sur [...]

Création d'entreprise

Par Julien Van Der Feer

Aircall, Back Market, OpenClassrooms, ManoMano et Klaxoon. Le point commun de ces quatre entreprises françaises ? Elles ambitionnent toutes [...]

Création d'entreprise

Par La rédaction

Effet de mode ou vrai bouleversement ? La réalité virtuelle a fait son entrée dans l'univers du marketing. Sélection de 5 start-up innovantes. [...]

Création d'entreprise

Par Mickaël Deneux et Pierre Lelièvre

Présentées lors de la 4e édition du Bpifrance Inno Génération (BIG), jeudi 11 octobre 2018 à Paris, ces cinq start-up innovantes bousculent [...]