CGPME : "Le mouvement social est un bien mauvais signal"

Publié par le

Six syndicats manifestent, ce mardi 23 mars, sur l'emploi, les salaires et les retraites. "Ce mouvement, sans revendication précise, ne vise qu'à exercer une pression politique" selon la CGPME.

  • Imprimer

Six syndicats manifestent aujourd'hui mardi 23 mars sur l'emploi, les salaires et les retraites. "Ce mouvement, sans revendication précise, ne vise qu'à exercer une pression politique", estime la CGPME dans un communiqué. Pour la confédération, "aucune des organisations ne se soucie des conséquences désastreuses pour les salariés confrontés une fois de plus à des difficultés pour accéder à leur lieu de travail". Quant à la perte de chiffres d'affaires pour les PME, "le simple fait de l'évoquer relève sans doute, à leurs yeux, d'une faute de goût", fulmine l'organisation patronale.

La CGPME conclut ainsi : "À l'heure où beaucoup d'entreprises continuent à se battre pour leur survie, il s'agit là d'un bien mauvais signal qui traduit un réel mépris pour ces TPE dans lesquels les syndicats voudraient pourtant se faire imposer par le gouvernement."

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Création d'entreprise

Par Pierre Lelièvre

Une étude EY dresse un panorama des 178 start-up 2018 sélectionnées pour le prix de la start-up de l'année EY et livre cinq enseignements sur [...]

Création d'entreprise

Par Julien Van Der Feer

Aircall, Back Market, OpenClassrooms, ManoMano et Klaxoon. Le point commun de ces quatre entreprises françaises ? Elles ambitionnent toutes [...]

Création d'entreprise

Par La rédaction

Effet de mode ou vrai bouleversement ? La réalité virtuelle a fait son entrée dans l'univers du marketing. Sélection de 5 start-up innovantes. [...]

Création d'entreprise

Par Mickaël Deneux et Pierre Lelièvre

Présentées lors de la 4e édition du Bpifrance Inno Génération (BIG), jeudi 11 octobre 2018 à Paris, ces cinq start-up innovantes bousculent [...]