En ce moment En ce moment

Publié par Véronique Meot le | Mis à jour le

Je m'abonne
  • Imprimer

Sortir des clichés

La modularité gagne les espaces de détente, qui, d'une entreprise à l'autre, adoptent un aspect différent. "La salle de détente n'est pas obligatoirement équipée d'un baby-foot ou d'un hamac. Dans certains cas, il peut être judicieux de mettre l'accent sur la partie cuisine et salle à manger, des pièces dans lesquelles les collaborateurs souhaitent déjeuner tranquillement lorsqu'ils les fréquentent au quotidien", conseille Jennifer Plaisant. Il est également possible de détourner certains espaces de leur fonction première.

Comme en témoigne Romain Rainaut, cofondateur de CYD, agence dédiée au wellbeing [bien-être, NDLR] : "Nous avons déjà organisé un parcours santé dans un escalier ou une séance de yoga dans une cuisine. Ce qui prime, c'est d'expliquer la proposition d'activité et de la relier à l'entreprise. Toutes les PME n'ont pas besoin d'une salle de sport, c'est un cliché."

A contrario, pour engager une communauté dans un programme d'activités dédié au développement personnel des salariés sur le lieu de travail, il préconise de s'adapter au contexte de l'entreprise, même si les locaux ne s'y prêtent pas. "Nous avons accompagné le groupe de restauration Olivier Bertrand [240 salariés, NDLR], et mis en place un programme récurrent et hebdomadaire de développement personnel des collaborateurs pour les engager. Nous avons dû nous adapter à l'absence de salles dédiées et de douches.". Selon l'expert, les équipements sont moins importants que la communication...

Fournir des services

L'aménagement de l'espace tient compte des mètres carrés disponibles, ainsi que des zones de circulation nécessaires aux utilisateurs du bâtiment. L'extérieur - terrasse, jardin - peut être mis à profit. Grâce à la création d'un roof top ou d'une petite cour, les salariés décompresseront en prenant l'air. Qui dit bien-être dit repos et, pourquoi pas, salle de sieste. Par­ti­culièrement indiquée pour que les collaborateurs récupèrent, la sieste favorise la concentration. La salle peut être aménagée a minima avec des fauteuils confortables, voire des fauteuils de massage ou des banquettes, ou agrémentée par la diffusion d'huiles essentielles et/ou de musiques relaxantes.

Enfin, autre levier en essor dans certaines entreprises, la mise à disposition de services de conciergerie (pressing, cordonnerie, garde d'enfants ... ). Selon l'Arseg*, ils sont d'autant plus importants que la localisation de l'entreprise est éloignée, basée en périphérie ou dans des quartiers en cours de développement. Ces services répondent aux besoins personnels des collaborateurs, tout en minimisant les inconvénients liés à l'implantation du lieu de travail. Un must.

* Étude "L'environnement de travail pour transformer l'entreprise", Arseg, 2018.

Les +

  • Les aménagements relèvent du bon sens et ne sont pas forcément coûteux.
  • En favorisant le confort, on favorise aussi la concentration et la performance.

Les -

  • Ne choisissez pas sans concertation, afin de connaître les vrais besoins des salariés.
  • Évitez les clichés avec des équipements(baby-foot, barbecue...) qui seront peu utilisés.
Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Coworking : Le nouveau mode de travail à adopter ? Qu'attendent les millenials des PME ? Espaces de travail: les salariés veulent une (petite) révolution Le bureau connecté et après ?
Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event