Les cadeaux d'affaires taxés

Publié par La rédaction le

Je m'abonne
  • Imprimer

C'est désormais acté: les gratifications octroyées aux tiers sont taxées. Une circulaire interministérielle, publiée à la fin de l'année, vise à apporter des précisions sur la loi entrée en vigueur au 1er novembre 2011. Sont ainsi définies les modalités de taxation des cadeaux et assimilés qu'une entreprise peut faire à un ou plusieurs salariés d'une autre société. Ce sont les entreprises qui sont soumises à taxation et non les salariés qui reçoivent les gratifications. La règle? Le montant annuel total alloué sera taxé comme pour un salaire (55 % de charges patronales et 20 % de charges salariales). Ainsi, pour 100 euros d'avantages remis à un tiers, l'entreprise paie 75 euros de taxes. Afin de ne pas trop pénaliser les entreprises pour lesquelles l'octroi d'avantages est courant - s'adressant à certains métiers comme le personnel de vente des secteurs de la distribution et de la cosmétique - ces dernières relèvent d'un régime dérogatoire.

- Si le total des sommes ou avantages en nature n'excède pas 15 % du Smic mensuel brut (soit environ 209 euros), la taxe est nulle ;

- Si le total des sommes ou avantages en nature n'excède pas un Smic mensuel brut (environ 1 398 euros), la taxe est de 20 % ;

@ © FOTOLIA

- Si le total des sommes ou avantages en nature est supérieur à un Smic mensuel brut, c'est la règle de base qui s'applique.

Je m'abonne

La rédaction

Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

Sur le même sujet