Baisse du chômage chez les chefs d'entreprise

Publié par le - mis à jour à
Baisse du chômage chez les chefs d'entreprise

En 2019, 48 358 femmes et hommes chefs d'entreprise ont perdu leur emploi. Publié le mardi 3 mars 2020, le 4è observatoire de l'emploi des entrepreneurs dévoile le nombre trop élevé, mais en baisse, d'entrepreneurs en situation de chômage.

Je m'abonne
  • Imprimer

Le chômage chez les chefs d'entreprise essuie une légère baisse par rapport à 2018, mais reste malgré tout préoccupant. En corrélation avec la hausse des chiffres de créations d'entreprises en France, Anthony Streicher, président de l'Association GSC affirme "qu'il est de notre responsabilité collective d'informer ceux qui se lancent dans l'aventure entrepreneuriale des possibilités et opportunités, mais également des risques et des pièges liés à leur activité professionnelle." En effet, 90% des dirigeants en perte d'emploi étaient à la tête d'une TPE. Les gérants de petites entreprises sont donc les plus touchés. Ils employaient en majorité moins de 3 salariés. C'est l'un des chiffres révélés par l'observatoire* de l'emploi des entrepreneurs publié par Altares et l'association GSC le mardi 3 mars 2020.

Les profils touchés par l'interruption d'activité

Les dirigeants de SARL sont les plus impactés par la tendance, même si l'on constate une baisse par rapport à l'année passée, tout comme chez les artisans-commerçants. Au contraire, la perte d'emploi chez le dirigeant de SAS est en recrudescence. À noter, les sociétés par actions simplifiées unipersonnelles (SASU), n'autorisant qu'un seul associé, concentre plus de la moitié des SAS.

Aussi, l'âge médian des dirigeants affectés est de 46 ans. En revanche, plus d'un tiers des entrepreneurs, ayant connu une perte d'emploi, sont âgés de plus de 50 ans, un chiffre en hausse par rapport à 2018.

Les entrepreneurs en construction et commerce sont fortement touchés

En représentant la moitié des pertes d'emploi, les entrepreneurs des secteurs de la construction et du commerce affichent un net recul en 2019. Pour la construction, les dirigeants du bâtiment gros oeuvre et second oeuvre sont les plus concernés. Quant au commerce, la réparation de véhicules, le détail alimentaire et l'habillement portent les plus importantes pertes d'emploi.

L'observatoire recense également des difficultés très présentes dans le domaine des services, où 5 745 dirigeants ont perdu leur emploi. En affichant une baisse 8%, les entrepreneurs du secteur de l'hébergement, restauration et débit de boissons se trouvent encore très affectés. L'unique secteur affichant une hausse est celui de transport et logistique avec +1,7%.

L'ensemble des chefs d'entreprise du territoire français profitent de cette baisse. Les régions Ile-de-France, Auvergne-Rhône-Alpes et PACA rassemblent à elles seules près de la moitié des pertes d'emploi. Notons que l'Ile de France est la région où l'entrepreneuriat reste le plus propice selon une étude de YouGov, publiée fin février. Charles Battista, directeur d'Altares conclue: "Même si la santé des entreprises s'améliore depuis le pic de défaillance de 2015, le chômage entrepreneurial reste trop présent."

*Méthodologie: Les données sont issues de l'étude des entreprises en liquidation judiciaire prononcée par le Tribunal de Commerce ou de Grande Instance. Ne sont pas intégrées les procédures à l'amiable de dissolution ou de liquidation de même que les révocations des mandataires sociaux.

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Julien Ruffet

Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

Les Podcasts de Chef d'Entreprise

Sur le même sujet