En ce moment En ce moment

[Interview] Armelle Weisman, Réseau Entreprendre Paris : "Il faut lutter contre les représentations trop faciles"

Publié par Céline Tridon le | Mis à jour le
[Interview] Armelle Weisman, Réseau Entreprendre Paris : 'Il faut lutter contre les représentations trop faciles'

Lauréate de Réseau Entreprendre il y a 12 ans, multi-entrepreneure, Armelle Weisman prend la présidence de Réseau Entreprendre Paris. L'antenne fête d'ailleurs ses 15 ans d'existence, une période qui a vu apparaître de nouveaux enjeux pour l'entrepreneuriat. Explications avec Armelle Weisman.

Je m'abonne
  • Imprimer

Comment définiriez-vous Réseau Entreprendre Paris ?

Armelle Weisman : Je le vois comme un réseau humaniste qui allie l'action à l'intelligence. Il ne va pas vers la facilité : nous sélectionnons des entrepreneurs qui se posent des questions, qui ne sont pas là uniquement pour faire du business. Ils veulent créer des emplois (il s'agit d'ailleurs du premier sujet que nous défendons au sein de Réseau Entreprendre), et s'interrogent sur le sens de leur action, de leur entreprise. Ainsi, nous abordons la personne-entrepreneur sous toutes ses facettes, en l'accompagnant pour devenir un entrepreneur conscient, éveillé, responsable et solide. C'est un long cheminement.

Quels sont les besoins actuels des entrepreneurs ?

AW : A Paris, nous constatons qu'il y a de plus en plus d'entrepreneurs en association. Il y a donc un vrai challenge sur comment accompagner l'association et de faire en sorte qu'elle fonctionne. Beaucoup de projets échouent du fait d'un problème entre des associés.

De même, pour certains, entreprendre n'est pas synonyme de manager. Or, il est indispensable de savoir fédérer ses salariés, surtout quand on débute avec peu de ressources. Il y a aussi un enjeu de nouveaux modèles, plus sociaux et qui recherchent un équilibre. Un autre point qui remonte ces dernières années : comment mettre en place un équilibre vie pro / vie perso. Bien sûr, les demandes plus classiques (comment construire un business plan, comment structurer un marché, etc.) valent toujours, mais d'autres niveaux d'interrogation sont apparus. Enfin, il faut se poser la question de la transmission des entreprises. Est-ce qu'on vend maintenant ou plus tard ? Comment ? Quel impact sur les emplois créés ? Beaucoup de porteurs de projet se projettent dans l'entrepreneuriat sans avoir envisagé la sortie.

Quel est le projet que vous voulez défendre à la tête de Réseau Entreprendre Paris ?

AW : Il y a trois sujets à pousser. Le premier est en quelque sorte un combat idéologique. Comme je vous l'indiquais, nous voulons construire un réseau humaniste, avec des entrepreneurs qui ont une place dans la cité. Il s'agit donc de lutter contre les représentations un peu trop faciles que peut diffuser la start-up nation, par exemple, comme la course à la levée de fonds. La complexité fait partie du jeu.

Le deuxième sujet est l'impact : comment faire en sorte que les entrepreneurs prennent leur part de responsabilité dans ces défis immenses que sont la lutte contre le réchauffement climatique ou l'adaptation des modèles. En effet, il est nécessaire de changer les modèles de production, de consommation et de proposition. Cela suppose de s'ouvrir à de nouveaux formats.

Enfin, il faut créer des ponts avec les autres acteurs de la société. Les entrepreneurs ne doivent pas vivre dans leur tour d'ivoire : des dialogues nouveaux doivent être inventés avec les élus, les grandes entreprises, les associations. Je reste convaincue que les entrepreneurs sont des accélérateurs et des facilitateurs pour que chacun gagne en fluidité.

Je m'abonne
Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet