Les PME anticipent une baisse de CA de 15% en 2020

Publié par Julien Ruffet le - mis à jour à
Les PME anticipent une baisse de CA de 15% en 2020

Le choc économique impacte fortement la trésorerie et le chiffre d'affaires (CA) des PME, ce qui impose une révision drastique des projets d'embauche et d'investissement. C'est l'une des conclusions de la 71e enquête de conjoncture réalisée par Bpifrance Le Lab, publiée jeiudi 23 juillet.

Je m'abonne
  • Imprimer

Les dirigeants de PME s'attendent, en moyenne, à un recul de 15% de leur chiffre d'affaires (CA) en 2020. Publiée le 23 juillet, la 71e enquête* de conjoncture réalisée par Bpifrance Le Lab révèle que la crise sanitaire a provoqué un choc soudain, qui induit une baisse d'activité liée à la fermeture réglementaire des établissements. C'est un motif cité par 47% des dirigeants. Pour 29% d'entre eux, les contraintes de sécurité sanitaire à appliquer ne permettent pas de produire avec la même efficacité qu'auparavant.

Le tourisme reste le secteur le plus affecté, avec une baisse de 39% du CA pour les PME du secteur. C'est dans les régions les plus touristiques, comme l'Île-de-France et la Provence-Alpes-Côte d'Azur, que les PME sont les plus touchées.

Néanmoins, les perspectives sur la baisse des effectifs sont plus modérées que lors de la crise de 2008 (-13 points, contre -17 en 2009). L'impact sur l'emploi apparaît ainsi relativement limité, en proportion du recul d'activité. 79% des PME ont fait une demande d'activité partielle pour au moins un salarié, ce qui semble justifier le propos.

Les dispositifs publics pour surmonter les difficultés financières

Alors que la trésorerie des PME s'est dégradée au cours des six derniers mois, près de la moitié d'entre elles (49%) jugent qu'elle est suffisante pour affronter la crise. 39% estiment que les difficultés rencontrées sont surmontables au regard des mesures de soutien sollicitées. Les raisons ? Les dispositifs publics, à l'image du chômage partiel, du PGE ou du report de charge.

Effectivement, 51% des entreprises ont eu recours au PGE. 59% d'entre elles conservent une large partie du prêt en réserve de liquidité pour l'avenir. Parmi elles, 33% conservent la totalité du prêt. Seuls 3% jugent insurmontables les difficultés de trésorerie rencontrées.

Baisse de l'investissement

Les PME revoient leur perspective d'investissement et entrent dans une logique de report. La faiblesse de la demande pèse sur l'investissement, qui se voit reporté en attendant plus de certitude sur la reprise. Parmi les PME qui avaient formulé des projets d'investissement, 41% comptent maintenir leurs projets, tandis que 40 % comptent les reporter et 19% les annuler.

L'endettement et le niveau des fonds propres sont de véritables freins à l'investissement. Pour y remédier, 22% des entreprises se disent prêtes à ouvrir leur capital, dans la plupart des cas, via l'arrivée d'un nouvel associé.

Une reprise d'activité progressive

Les perspectives d'activité et d'emploi pour 2021 pourraient indiquer un début de normalisation post-printanier. Les entreprises se montrent plus confiantes qu'en avril, 46% perçoivent un retour rapide à la normale concernant l'activité, même si le rattrapage des pertes n'est pas envisagé.

Les PME ont également révisé à la hausse leurs perspectives d'embauche et d'investissement entre fin avril et mi-juin. Les difficultés de trésorerie jugées insurmontables sont réduites de deux tiers sur la même période. Un constat qui laisse entrevoir une reprise économique progressive dans les mois à venir.

*Méthodologie : La 71e enquête semestrielle de conjoncture de Bpifrance Le Lab a été réalisée par interrogation de 37 000 entreprises de 1 à 249 salariés entre mi-mai et mi-juin 2020, par voie postale ou numérique. L'analyse s'appuie sur un échantillon de 5 556 réponses reçues avant le 16 juin. Des questions additionnelles ont été posées au panel numérique entre le 2 et le 16 juin 2020. L'analyse de ces questions s'appuie sur un échantillon de 2 875 réponses, redressées par taille et secteur d'activité.
Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

Sur le même sujet