Recherche
Magazine Chef d'entreprise
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
  • Imprimer

Epsor veut redynamiser l'épargne salariale et retraite

Publié par La rédaction le - mis à jour à

Epsor propose des produits d'épargne salariale et d'épargne retraite de façon digitalisée. La fintech, créée en 2017, ciblait principalement les ETI et les grandes PME. Elle vient de lever 20 millions d'euros pour changer de braquet et attaquer le marché des grands comptes. Son objectif : doubler à 1 milliard d'euros les encours qu'elle gère d'ici fin 2021.

"Nous voulons dépoussiérer l'épargne salariale et l'épargne retraite". Voilà l'ambition de Benjamin Pedrini, dg et cofondateur d'Epsor, une fintech créée en 2017. Concrètement, la start-up développe des produits d'épargne salariale et retraite à destination des ETI et grands groupes. Elle accompagne actuellement 40 000 salariés, ce qui représente un encours de 400 millions d'euros.

Pour accélérer son développement, l'entreprise a levé 20 millions d'euros en mai 2021. Une somme qui permettra de poursuivre le développement du produit en ciblant désormais les grands comptes et de recruter de nouvelles personnes. "Nous voulons séduire toutes les entreprises qui mettent place des programmes d'épargne salariale et retraite. Cela va donc de la TPE au grand groupe", précise Benjamin Pedrini.

Pour se différencier des acteurs historiques du marché, Epsor a mis les salariés au coeur de son dispositif. Comment ? En apportant du serviciel via le digital (avec des conseils spécialisés et en supprimant le jargon financier). La start-up propose également la mise en relation avec des conseillers en gestion de patrimoine. "Par ailleurs, nous sélectionnons les meilleurs fonds dans les différentes classes d'actifs, avec une part importante de fonds ISR, c'est-à-dire socialement responsables", précise-t-il.

D'ici fin 2021, la fintech veut atteindre 1 milliard d'euros d'encours en conquérant des entreprises de taille importante. Elle souhaite aussi apporter plus de transparence aux épargnants pour qu'ils puissent mieux comprendre les conséquences de leurs investissements dans un fonds plutôt qu'un autre.


La rédaction vous recommande