En ce moment En ce moment

DossierLa fresque industrielle des Bullier et de leurs pinceaux Léonard

Publié par Marion Perroud le

3 - L'export pour répartir les risques, mais point d'e-commerce pour ne pas fâcher

Tout comme le célèbre peintre, les pinceaux Léonard sont connus dans le monde entier. Les établissements Bullier souhaitent, à l'avenir, renforcer leur présence commerciale à l'international.

États-Unis, Japon, Nouvelle-Zélande, Allemagne, Royaume-Uni, Tunisie, Russie, Cambodge... Les pinceaux Léonard sont présents dans une trentaine de pays. À titre d'exemple, ils ont notamment été utilisés pour peindre la statue de la Liberté à New York.

L'export représente ainsi 35 % de son chiffre d'affaires réparti à parts égales entre le secteur des beaux-arts et celui des cosmétiques. " L'objectif est de renforcer encore l'activité à l'international dans les années à venir afin de limiter les risques ", annonce Stéphanie Bullier, l'actuelle dirigeante.

En 2007-2008, l'entreprise décide de lancer son propre site de vente en ligne. " Pour ne pas faire de concurrence déloyale à nos clients, nous vendions nos pinceaux au même prix. Nos revendeurs l'ont malgré tout très mal pris, ce qui nous a poussés à stopper le site marchand moins de deux ans après son lancement, raconte la dirigeante. D'autant que vendre à la pièce s'est avéré très contraignant et finalement peu pertinent. "

Afin de se rapprocher du grand public, elle privilégie, depuis deux ans, les visites guidées de son usine.

Marion Perroud

Marion Perroud

Journaliste

Entre 2012 et 2016, Marion Perroud a suivi, au sein de la rédaction de Chef d’Entreprise, l’actualité des TPE (artisans du bâtiment et commerçants), des [...]...

Voir la fiche
Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Création d'entreprise

Par Mathieu Viviani

Lancée en 2012 par Stéphanie Pelaprat, qui n'a alors que 21 ans, Restopolitan propose un abonnement de 9,99 &#8364; par mois et sans engagement [...]