En ce moment En ce moment

Codage affiche un succès sans fard

Publié par Céline Tridon le - mis à jour à
Codage affiche un succès sans fard

Les cosmétiques Codage ont su plaire grâce à leur concept de personnalisation. Leurs créateurs, Amandine et Julien Azencott, veillent aussi à sélectionner scrupuleusement leurs partenaires revendeurs. De quoi faire de Codage une marque haut-de-gamme très 'sélect' et très prisée à l'international.

Je m'abonne
  • Imprimer

Comment définir Codage ? Pour sa co-fondatrice, Amandine Azencott, il s'agit d'un " concept global de beauté ". Plus précisément, Codage est une marque de cosmétique haut-de-gamme, basée notamment sur l'ultra personnalisation. Inspirés du tableau périodique des éléments, les 'Nutri-Éléments' qui composent les produits Codage sont fabriqués à partir de cocktails de 2 à 3 actifs essentiels. Ils sont dosés et combinés en fonction des besoins de certains types de peaux. Le sérum 'myCodage' va plus loin car il est fabriqué sur commande pour répondre aux demandes spécifiques. " En créant notre entreprise en 2010 avec mon frère Julien, nous étions des pionniers du sur-mesure. Il a fallu rassurer le consommateur sur la stabilité du produit alors qu'aujourd'hui cela répond aux tendances de consommation actuelles : efficacité, traçabilité, naturalité ", commente Amandine Azencott. En somme, les deux dirigeants veulent réinventer le principe de consultation et de préparation à la demande de l'officine traditionnelle. C'est d'ailleurs un univers dans lequel ils ont grandi, avant de poursuivre des études de commerce qui les mèneront jusqu'aux Etats-Unis. Ils ont finalement créé une maison, 100 % française, qui gère l'ensemble des process : R&D, production, packaging, etc. La marque évolue sur un segment sélectif qui l'amène à choisir scrupuleusement ses partenaires revendeurs.

Les pros, avant tout

La clientèle de Codage est en effet majoritairement composée de professionnels : esthéticiennes, instituts de beauté, spa d'hôtels de luxe comme ceux des Four Season, M Gallery ou encore des hôtels Barrière. Depuis le début de l'année, Codage est aussi distribuée dans certaines pharmacies. Son ambition ? Etre présente dans 300 pharmacies d'ici à trois ans. " Notre objectif est de développer encore davantage le réseau professionnel, car il est synonyme d'échanges. Notre démarche repose sur l'humain, pas le digital, selon une logique b to b to c à accroitre encore et toujours. Ces prescripteurs restent nos meilleurs ambassadeurs ", assure la dirigeante qui dit avoir refusé certaines opportunités pour " garder le contrôle de l'image de marque. "

Codage propose aussi ses produits en B to C, mais cela ne représente qu'une maigre part de son business. Le site marchand de Codage, par exemple, n'apporte que 5 % du chiffre d'affaires global de la PME. Cette dernière possède également une boutique en propre au coeur de Paris et des corners dans de grands magasins type Printemps. Son véritable atout reste l'export : plus de 70 % du chiffre d'affaires ! Codage est présente dans 35 pays et a même inauguré un bureau aux Etats-Unis, où quatre collaborateurs travaillent désormais. " Le marché américain, c'est la promesse d'une croissance forte, souligne Amandine Azencott. D'ailleurs, nous y gérons la vente en direct, comme en France. Ailleurs, nous faisons appel à des distributeurs. " Codage a su faire opérer l'atout charme de la " beauté à la française ".

Codage / B&S
Produits de cosmétique
Cannes (Alpes-Maritimes)
Julien Azencott, président, 38 ans ; Amandine Azencott, directrice générale, 39 ans
SAS > création en 2010
> 38 salariés
CA 2018 : 6,8 M€
CA 2019 prévisionnel : 10 M€

Je m'abonne
Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Création d'entreprise

Par Céline Tridon

Les cosmétiques Codage ont su plaire grâce à leur concept de personnalisation. Leurs créateurs, Amandine et Julien Azencott, veillent aussi [...]