En ce moment En ce moment

Les créateurs d'entreprises veulent les mêmes droits sociaux que les salariés

Publié par le - mis à jour à
Les créateurs d'entreprises veulent les mêmes droits sociaux que les salariés

Un quart des Français projette de créer son entreprise un jour d'après une étude OpinionWay pour le Salon des Entrepreneurs qui se tient du mercredi 7 au jeudi 8 fevrier à Paris. Pourtant, les Français souhaitent que davantage de droits sociaux soient ouverts aux créateurs d'entreprises.

  • Imprimer

La volonté d'entreprendre séduit toujours. Un quart des Français envisagent de créer ou reprendre une entreprise un jour, d'après un sondage OpinionWay* dévoilé mardi 30 janvier lors de la présentation de la 25e édition du Salon des entrepreneurs, les 7 et 8 février 2018 à Paris.

Si cette part est en baisse de cinq points sur un an, la France disposerait donc de près de 13 millions d'entrepreneurs potentiels. Il n'empêche, les dirigeants de demain ont une idée bien définie de leur projet et de la manière dont ils souhaitent le mettre en place. Plus de la moitié des futurs créateurs souhaitent se lancer seul sous le statut de la micro-entreprise, loin devant l'entreprise dite classique (SRAL, SA, EURL, SAS...), que ce soit individuellement ou à plusieurs.

"C'est colossal. On a changé de paradigme, dit François Hurel, président de l'Union des Auto-Entrepreneurs. Il y a cinq ans, ce chiffre ne dépassait pas les 30 %. Chacun s'est rendu compte que la micro-entreprise était devenue le moyen le plus rapide pour se lancer dans l'aventure entrepreneuriale".

Protection sociale calquée sur celle des salariés

Néanmoins, face à la peur du risque que revêt l'entrepreneuriat, les Français conçoivent la création d'une entreprise avec une autre activité. La moitié des personnes interrogées se disant prêtes à entreprendre souhaite la cumuler avec au moins une autre activité. Un gage d'assurance selon eux.

Un constat qui s'étaye par le souhait que les créateurs d'entreprises bénéficient des mêmes droits sociaux que les salariés. Pour près de neuf Français sur dix (84 %), une protection sociale similaire à ceux des salariés (assurance maladie, chômage ou retraite) a un caractère incitatif dans la démarche de création ou de reprise d'une activité. L'allocation-chômage à tous les indépendants est même prescrite par 78 % des répondants, alors que les partenaires sociaux discutent en ce moment même des évolutions à apporter à l'assurance-chômage.

* Méthodologie

Le sondage "Les Français, leur envie d'entreprendre et de développer leur entreprise" a été effectué par Opinion Way pour l'Union des Auto-Entrepreneurs et avec le soutien de la Fondation Le Roch Les Mousquetaires et Sage dans le cadre du Salon des Entrepreneurs de Paris. Réalisée du 16 au 18 janvier via un questionnaire auto-administrée en ligne, l'étude interroge 2051 personnes.


Pierre Lelièvre

Pierre Lelièvre

Journaliste

Depuis juin 2016, je suis journaliste pour Chef d’Entreprise, Commerce magazine, Artisans mag’. Intéressé par le monde de l’entreprise, j’écris sur tous [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet