En ce moment En ce moment

5 start-up soutenues par la pépinière de We Love Green

Publié par Agnès Polloni le

Le festival We Love Green (1er et 2 juin), très au fait des thématiques du développement durable, présentera 11 start-up en partenariat avec KissKissBankBank. Les jeunes pousses engagées ont la vocation de proposer des solutions qui répondent aux défis de demain. Présentation de 5 d'entre elles.

Je m'abonne
  • Imprimer
My flower life : fleurs et végétaux à portée de main

Lutte contre le gaspillage

My Flower Life est une application dont la vocation passe par la géolocalisation d'un marchand de fleurs, dans un périmètre proche. Des réductions s'appliquent à la suite pour le consommateur, qui bénéficie d'un large choix de végétaux invendus, sur le point d'être jetés. My Flower Life sera disponible sur IOS et Android dans le courant du mois prochain.

Ses deux fondateurs, Erwan Huet et Michel Madoungou, des passionarias de l'anti-gaspillage et de la ré-utilisation des matières premières, ambitionnent de favoriser les comportements éco-responsables et, par extension, de permettre à chacun de faire l'acquisition d'un végétal au tarif parfois élevé. "Ce type d'achat nécessite souvent un budget conséquent. My Flower Life répond donc à une attente, celle de pouvoir se faire plaisir et de faire plaisir aux autres. Je trouve intéressant de pouvoir proposer une alternative qui s'adresse aussi bien aux fleuristes qu'au consommateur", explique Erwan Huet.

Le projet est soutenu et suivi à présent par 70 fleuristes. Les fondateurs tablent sur une offre de 400 fleuristes pour la première année d'implantation dans le secteur. La deuxième année, My Flower Life vise un chiffre de 700 fleuristes ayant recours au système, et compte s'étendre aux pays limitrophes dont la Belgique, l'Espagne et le Portugal.

En effet, les quantités de fleurs et végétaux gâchés représentent 4 à 6 tonnes annuelles, les commerçants sont impactés à hauteur de 4% à raison des pertes engendrées. Ce désengagement profond pour la biodiversité est une réalité à laquelle les deux entrepreneurs se sont attelés pour réduire drastiquement ces pertes à 1%. L'application compte aussi ouvrir un onglet dédié à la décoration, en proposant notamment des vases de seconde main.

Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Création d'entreprise

Par Céline Tridon

Les cosmétiques Codage ont su plaire grâce à leur concept de personnalisation. Leurs créateurs, Amandine et Julien Azencott, veillent aussi [...]