En ce moment En ce moment

10 solutions de financement innovantes pour votre entreprise, startup ou PME

Publié par / Avec la Marketplace le - mis à jour à

Avec l’évolution des modes de financement, les gérants et les responsables financiers ont accès à des solutions de plus en plus diversifiées pour gérer la trésorerie et faire vivre l’entreprise. En effet, les établissements bancaires sont désormais loin d’avoir le monopole du financement. 

Je m'abonne
  • Imprimer

 

Avec l’évolution des modes de financement, les gérants et les responsables financiers ont accès à des solutions de plus en plus diversifiées pour gérer la trésorerie et faire vivre l’entreprise. En effet, les établissements bancaires sont désormais loin d’avoir le monopole du financement. 

Aussi, nous n’allons pas parler aujourd’hui des différents modes de financement bancaires ou en propre, ni de ceux issus de dispositifs fiscaux, et encore moins de « love money ». Concentrons-nous plutôt sur les nouveaux moyens de financement issus de la fintech et des intermédiaires financiers. 

Voici 10 solutions de financement innovantes pour votre entreprise, startup ou PME.

#01 - L’ICO : transformez vos actions ou parts sociales en crypto-titres

 

Nous commençons notre tour d’horizon avec sans doute la plus innovante des solutions de financement : l’Initial Coin Offering, abrégé en ICO. Il s’agit d’un moyen de financement qui fonctionne via l’émission d’actifs numériques, appelés “tokens”, échangeables contre des crypto-monnaies pendant toute la phase de lancement d’un projet ou de l’entreprise elle-même. Le tout fonctionne grâce à la technologie Blockchain.

 

Tendance aujourd’hui, cette solution de financement reste difficile à mettre en place car elle nécessite une connaissance du fonctionnement de la technologie Blockchain. De plus, elle suscite souvent de la méfiance, notamment des instances de régulation qui appellent régulièrement à la prudence face aux crypto-devises. Cela ne joue pas en faveur de la réputation de l’ICO. Une solution tellement innovante qu’elle est victime de son caractère avant-gardiste ?

 

#02 - Le Financement des Ventes : adaptez-vous aux nouveaux besoins des clients

 

Autre modèle innovant, ayant émergé avec l’économie de l’usage, le financement des ventes, aussi appelé Vendor Program, a tout pour plaire. Il consiste à proposer des biens et des services à vos clients qui peuvent les utiliser immédiatement en échange d’un loyer. Ce loyer est le mode de règlement pendant la durée du contrat de location. Il est versé à un loueur tandis que vous touchez le produit complet de l’ensemble des loyers immédiatement auprès de ce partenaire. Ce dernier couvre de ce fait les risques de défaut ou de retard de paiement.

 

Ce modèle de financement a de multiples atouts pour séduire : flexible et automatisé, il peut se calquer aisément sur le modèle commercial en place et permet même de récupérer de la trésorerie.

Le financement des ventes répond directement aux changements des habitudes de consommation. Il donne la priorité à l’usage d’un bien, plutôt qu’à sa possession. Un sujet abordé en détail au travers de notre ebook 20 raisons de privilégier la location à la vente en B2B.

 

Cette solution apporte souvent une bouffée d’oxygène bienvenue aux entreprises qui le mettent en place, car la propriété est bien souvent une contrainte pour les entreprises et même pour les particuliers. Louer plutôt que vendre est devenu une excellente alternative, et celle-ci passe bien souvent par l’externalisation via une solution de financement des ventes. Des acteurs comme Atlance peuvent vous aider à voir quelles solutions appliquer à votre modèle.

 

#03 - Le Crowdlending : faites appel à “la foule” pour vous financer

 

Le financement participatif, à travers le crowdlending, fait régulièrement parler de lui et pour cause. Il s’agit d’un système de prêts aux entreprises essentiellement souscrit par des particuliers. La mise en relation entre les entreprises en quête de financement et les investisseurs se fait par l’intermédiaire de plateformes spécialisées, comme October par exemple.

 

Même si le crowdlending peut vous permettre de lever des fonds et de débloquer des situations compliquées au lancement de votre business (notamment dans le cas des startups), son champ d’application reste restreint. Outre le fait qu’il peut prendre du temps à porter ses fruits (et que ce temps est bien souvent incertain), le financement participatif a un coût relativement élevé. Il faut en effet rémunérer les contributeurs qui veulent un retour sur investissement.

 

D’ailleurs, le nombre de tickets est souvent limité et il est possible que le projet n’aille pas à son terme si le montant minimum visé n’est pas atteint. Les investisseurs ne sont alors pas prélevés et le crowdlending est avorté. Cela constitue donc une prise de risque pour la jeune entreprise. D’autant plus que le succès de l’opération dépend en grande partie de la communication faite autour du projet de financement : pour rassembler un maximum de contributeurs, il faut faire un maximum de promotion, notamment sur les réseaux sociaux. En outre, le financement participatif est susceptible d’être davantage encadré par la législation à l’avenir.

 

#04 - Le Crowdfunding : demandez à vos contributeurs d’acheter vos produits en cours de développement

 

En tant qu’autre solution de financement participatif, le crowdfunding est si proche du crowdlending que les deux sont souvent confondus. Pourtant, la particularité du crowdfunding, ou « financement par la foule », est qu’il ne s’agit pas d’une solution de prêt, mais plutôt d’un système d’achat sur un produit qui n’existe pas encore. Le concept est de financer des projets encore au stade d’idée. Les investisseurs font office de soutien (on les appelle les « backers ») et sont rétribués en obtenant les biens une fois qu’ils sont produits, avec des avantages supplémentaires dépendant du montant de leur participation. Ces avantages uniques peuvent aller de l’obtention des produits en avant-première à de nombreux autres cadeaux annexes.

 

Acteur incontournable du crowdfunding et précurseur dans le domaine, Kickstarter s’est fait connaître auprès de ses contributeurs grâce aux nombreuses récompenses promises durant chaque projet de crowdfunding pour attirer les contributeurs : tee-shirts personnalisés, événements avec les auteurs du projet, lettres de remerciement, etc. D’autres acteurs existent également tels que KissKissBankBank et Ulule.

 

Cette solution de financement concerne uniquement les lancements de nouvelles gammes de produits ou de services. De plus, elle reste essentiellement limitée à ce jour à la sphère du loisir (jeux vidéo, jeux de société, films, musique). 

 

#05 - Le Tiers-Financement : pour financer votre transformation énergétique

 

Le tiers-financement consiste à faire financer par un tiers les projets visant à réaliser des économies d’énergie (et uniquement ce type de projets). Pendant la durée des travaux, l’entreprise paie un loyer d’un montant inférieur aux économies d’énergie réalisées. Ce loyer est versé à la société tierce qui prend en charge de A à Z les travaux et les frais du projet de rénovation énergétique.

 

Cela est avantageux sur le plan économique, car l’entreprise profite du nouveau matériel et de réductions conséquentes sur sa facture énergétique (eau, électricité et gaz notamment) une fois les travaux réalisés. Par ailleurs, cette « green finance » contribue à la transition écologique des entreprises et améliore ainsi leur image auprès du grand public. Ceci est d’autant plus vrai lorsque les entreprises profitent d’un tiers-financement pour produire leur propre énergie, via l’installation de panneaux photovoltaïques par exemple. En France, le groupe Econocom est pionnier sur les solutions de tiers-financement.

 

#06 – Bpifrance : le bureau unique du financement public et privé 

 

En France, il y a un organisme dédié au financement et au développement des entreprises : Bpifrance. Il s’agit d’une banque publique qui fait office de bureau unique des subventions françaises. Bpifrance regroupe plusieurs organismes français ainsi que différents fonds stratégiques d’investissement. 

 

Pour accompagner les PME et les startups françaises, ces organismes puisent dans différents fonds publics nationaux et européens (Crédits d’Impôt, Junker, etc.). Cet accompagnement prend la forme de conseils et de propositions de financement telles que des prêts, des subventions et des prises de participation.

 

Bien que le caractère innovant de ces solutions de financement soit discutable, elles permettent bien souvent de vous financer à des coûts relativement faibles. Attention toutefois, car ce levier spécifiquement français n’est activable qu’une fois dans la vie de l’entreprise.

 

#07 – Les Prêts d’amorçage : étudiez les solutions de financement propres à votre secteur géographique

 

Les prêts d’amorçage, ou prêts participatifs d’amorçage (PPA), suivent la même logique de financement que celle des subventions publiques à l’image de BPI. Il s’agit bien souvent d’un prêt one shot et sur étude de dossiers, accordé par la région, des institutions financières ou même d’autres entreprises.

 

Par exemple, le groupe Michelin fait partie des financeurs de la région Auvergne-Rhônes-Alpes. Michelin Développement propose ainsi un accompagnement financier à toute TPE ou PME du secteur industriel implantée dans la région.

 

#08 – Les Contrats de Développement Innovation : faites financer vos solutions innovantes

 

Les contrats de développement innovant (CDI) sont des des aides accordées aux PME françaises pour soutenir et financer leurs projets innovants. Ces projets peuvent être la modernisation de l’outil de production ou le développement d’une technologie innovante par exemple. Les PME proposant de l’innovation dans leur secteur (IT, industrie, etc.) et la plupart des startups y sont souvent éligibles.

 

Il faut néanmoins veiller à ce que votre entreprise, en plus de son caractère innovant, puisse prouver plus de 3 ans d'existence dans des conditions financières saines. Selon les contrats, il faut également que votre PME respecte une certaine taille et un chiffre d’affaires maximum. BPI France propose ce type de solution de financement.

 

#09 – Le Corporate Venture : pour être épaulé par une grande entreprise de votre secteur d’activité

 

Le corporate venture est un système de mise en relation d’entreprises d’un même secteur ayant des tailles différentes. Le but est de faire émerger des synergies innovantes dans le cadre d’un partenariat gagnant-gagnant. Ainsi, une TPE/PME peut bénéficier des ressources financières et opérationnelles (conception, commercialisation) de grandes entreprises. Ces dernières peuvent tirer profit de la souplesse et des capacités d’innovation de leurs partenaires.

 

Le corporate venture est donc une solution de financement applicable dans le cadre d’un projet d’innovation en commun avec un gros acteur de votre marché. De plus, l’innovation étant un enjeu national de compétitivité, le dispositif permet des aménagements fiscaux pour motiver les grandes entreprises. Ce levier de financement est encore peu utilisé en France comparé à d’autres pays tels que les États-Unis.

 

#10 – Le Leasing : faites du neuf avec du vieux en utilisant une solution de financement souple et en phase avec les nouveaux modes de consommation

 

Même si le leasing n’est pas vraiment une innovation sur le papier, il y a une explosion de son recours en France depuis une dizaine d’années. Il faut dire qu’il s’agit d’une solution de financement qui accompagne au mieux les changements de mode de consommation tout en ayant moins de contraintes (notamment réglementaires) que les autres leviers de financement. Le leasing est un moyen idéal pour faire financer un équipement avec un impact réduit sur son bilan. Via le paiement d’une redevance, cette solution permet d’utiliser un équipement sans les contraintes propres à l’achat classique : investissement lourd, maintenance, panne, obsolescence, remplacement…

 

Le leasing peut s’appliquer à tous types de produits et services, ainsi qu’à tous les secteurs d’activité. Un système de location est particulièrement indiqué dans le cas de matériels coûteux (équipements industriels) ou innovants (CRM, solutions IT) ou lorsque la durée de vie est incertaine (marché des trottinettes électriques en libre-service par exemple). Même le secteur immobilier se met désormais au leasing.

 

Le leasing apparaît donc comme une solution de financement ajustable selon vos besoins. Econocom peut vous accompagner dans la mise en place d’une solution de leasing souple et cohérente avec votre marché.

 

Vous souhaitez aller plus loin et mettre en place des solutions de financement innovantes pour votre entreprise ? Découvrez le finance leasing by Atlance pour améliorer vos résultats commerciaux et financer vos ventes.

 

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Pourquoi faire appel aux financements structurants ? Le crowdlending immobilier : un nouveau business modèle ? Le crowdlending, pour financer quels besoins ? Crowdlending, banques, aides régionales... vers qui s'adresser pour obtenir son financement ?