En ce moment En ce moment

Le numérique, facteur de croissance des PME et ETI françaises

Publié par Agathe Cathala le - mis à jour à
Le numérique, facteur de croissance des PME et ETI françaises
© yanlev - Fotolia

Le baromètre Croissance & Digital mesure l'impact de la transformation numérique sur le tissu économique français. Ses résultats montrent les évolutions et les freins que les entreprises françaises rencontrent dans leur processus de transformation digitale et quels outils elles favorisent.

Je m'abonne
  • Imprimer

Plus de trois entreprises sur quatre reconnaissent que le numérique participe à leur croissance. Ainsi, les entreprises engagées dans leur transformation digitale ont 2,2 fois plus de chance d'être en croissance. Un constat d'autant plus vrai parmi les ETI : 87% d'entre elles considèrent le digital comme un levier de croissance. C'est ce qu'indique l'ACSEL (association de l'économie numérique) qui a présenté, le jeudi 11 avril 2019, les résultats de la 3ème édition du baromètre Croissance & Digital*. Il s'agit de mesurer les conséquences directes de la transformation numérique sur le développement de la croissance des entreprises, et en particulier sur les PME et ETI.

Les entreprises ayant mis en place les bonnes pratiques et qui en tirent des bénéfices sont appelées digital champions. Elles déclarent à 64% avoir connu de meilleurs résultats en 2018 et prévoient à l'unanimité une croissance sur l'année 2019. Elles sont ainsi les porte-étendards de la transformation digitale.

Pour autant, même s'ils sont en baisse depuis 2017, des freins à la mise en oeuvre d'une stratégie digitale demeurent. Il s'agit par exemple du manque de temps (54%), du coût (49%), de la complexité de mise en oeuvre (39%) ou encore du manque de formation (36%). Il apparaît également que le digital reste encore très orienté vers la communication et l'IT, n'irriguant pas suffisamment tous les services de l'entreprise.

Les résultats du baromètre ont permis de déterminer quatre bonnes pratiques pour réussir sa transformation digitale : une politique "volontariste" de l'entreprise, une équipe dédiée et des relais forts avec les autres départements de l'entreprise, une bonne connaissance client ainsi que, pour les marchands, la mise en place d'une stratégie phygitale, c'est-à-dire des stratégies physique et web complémentaires. Les entreprises ayant mis en oeuvre cette stratégie observent une augmentation des ventes (86%), une amélioration de la satisfaction client (78%) et une meilleure efficacité opérationnelle (69%).

* Étude réalisée par IPSOS / février 2019. Cible : dirigeants et décisionnaires d'entreprises issues du tissu économique français et prenant part à la transformation digitale. Échantillon de 600 répondants : 450 interviews d'entreprises de 20 à 4999 salariés et 150 ETI


Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Solides dans leur trésorerie, les PME peinent dans le recrutement et leur digitalisation Scale-up : passer de PME à ETI sans accroc... Y a-t-il un pilote dans l'avion ? Stratégie de croissance externe pour Hoppen qui lève 32 millions d'euros Export : Visiativ mise sur la croissance externe
Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event