En ce moment En ce moment

La pluie booste l'e-commerce

Publié par François Deschamps le | Mis à jour le
La pluie booste l'e-commerce

Une étude menée par PriceMinister-Rakuten à partir de relevés météorologiques de Météo-France en 2012, révèle un lien étroit entre la météo et l'activité économique du site.

Je m'abonne
  • Imprimer

La météo aurait-elle une influence sur l'activité des e-commerçants ? Une question à laquelle PriceMinister-Rakuten a tenté de répondre, à travers une étude menée à partir de relevés météorologiques de Météo-France sur l'année 2012.

Selon Olivier Mathiot, cofondateur, directeur marketing et communication de PriceMinister-Rakuten, il ne fait aucun doute que météo et e-commerce sont étroitement liés : " Ce dont nous nous doutions se confirme avec cette étude : la météo à un réel impact sur le comportement d'achat sur Internet des Français. Mais nous ne nous attendions pas à ce que les résultats soient si différents entre Paris, Lyon et Marseille".

Olivier Mathiot va même jusqu'à imaginer la manière dont il serait possible de tirer parti de cette réalité : "Cette première étude laisse la porte ouverte à d'autres analyses sur l'influence de la météo sur le e-commerce. Pourquoi pas imaginer des systèmes de prévisions budgétaires ou d'achat de publicités ciblées qui prennent en compte le facteur climat. A l'ère du Big Data les possibilités sont infinies et c'est à nous de construire le future du e-commerce pour proposer les meilleurs services possible à nos clients".

Nord et Sud : des comportements différents face à la pluie...

La pluie affecte assez peu les habitudes d'achats sur Internet des Parisiens. Chez PriceMinister, lors des jours de pluie à Paris, le site enregistre une hausse de chiffre d'affaires d'à peine plus de 2,3%, et +1,07% d'articles vendus.

En revanche les Marseillais semblent y être beaucoup plus sensibles puisque ceux-ci dépensent en moyenne 10% de plus qu'à l'accoutumé, et achètent 15% d'articles supplémentaires les jours de pluie

Au sens propre comme au figuré, Lyon se trouve à mi-chemin, entre Paris et Marseille, les internautes lyonnais permettant aux sites Web d'enregistrer quand il pleut : + 5,5% de chiffre d'affaires et + 7,90% d'article vendus.

...Et face aux variations de température

Les journées de grand froid, en dessous de 5°C, tout le monde ou presque est d'accord à Paris, Lyon ou Marseille : les internautes restent au chaud et cela profite aux résultats du e-commerce. Aussi bien en terme de chiffre d'affaires, qu'en nombre de produits vendus

A Paris : Il y a une forte corrélation entre la température et le chiffre d'affaires réalisé par PriceMinister-Rakuten (- 8.6% de chiffre d'affaires à chaque fois que la température augmente de 5°C). On constate la même tendance pour le nombre d'articles vendus à Paris

A Lyon : les tendances sont moins marquées qu'à Paris avec des écarts beaucoup moins affirmés entre les tranches 5°-10° et 25°-30° (-21% à Lyon contre -30% à Paris).

A Marseille : la corrélation est également moins marquée entre les variations de températures et les ventes du e-commerce, cependant on constate une chute de : -25% du chiffre d'affaires lorsqu'on passe de la tranche 5°-10° à 10°-15°, et de -12% entre la tranche 20°-25° à 25°-30°.

Je m'abonne

Chef de rubrique Commerce mobile pour E-Commerce Magazine et ecommercemag.fr. Applis, levées de fonds, nouvelles technologies, création de startups, moteurs [...]...

Voir la fiche
Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Marketing - Vente

Par Thomas Loisel

Ces dernières années, des marques aux budgets limités ont investi la télévision grâce à des offres plus accessibles. Le tremplin idéal pour [...]

Marketing - Vente

Par Quentin Tiburce dirigeant Europe de Compliantia

Dans la franchise, tous pareils ? En réalité, de moins en moins. Certaines enseignes laissent à leurs franchisés une certaine latitude pour [...]