En ce moment En ce moment

5 PME qui gagnent face aux géants de leur secteur

Publié par Maëlle Becuwe le

Ils s'appellent Le Slip français, La Ferme d'Anchin, Jeanlain, Laurence Dumont ou l'Arbre vert. Ils ont face à eux des colosses, pourtant, ces PME et leur dirigeants résistent et réussissent. Voici leurs stratégies pour s'imposer et remporter l'adhésion des consommateurs.

Je m'abonne
  • Imprimer
Guillaume Gibault, président du Slip français

"On est bon là où les grands le sont moins"

Pour Guillaume Gibault, se confronter aux acteurs implantés de son secteur est un challenge depuis sa création. "Ce n'est pas par volonté, mais quand on est nouveau sur le marché, il faut faire notre trou, faire parler de nous, exister", explique-t-il. Lui a choisi d'être provoquant et innovant dans ses produits et sa communication.

Il prend donc d'assaut les réseaux sociaux, une caisse de résonance où chaque internaute, en évoquant le slip français, touche des dizaines voire des milliers de potentiels acheteurs.

Autre avantage : les grands groupes utilisent encore peu cet espace de communication. "Parce qu'ils sont moins agiles, que ça leur demande plus de temps, alors que chez nous, tout le monde est issu de la génération Y, voire Z", souligne-t-il. Cette stratégie, Guillaume Gibault l'a héritée de son expérience chez Bio c' bon. L'enseigne s'est en effet illustrée grâce à son rayon fruits et légumes, difficile à gérer et rarement un facteur d'excellence chez ses concurrents.

"C'est ce qu'on a dupliqué avec les réseaux sociaux. L'idée est d'être bon là où les concurrents le sont moins pour en faire une force, un levier de différenciation et un avantage commercial", souligne-t-il. Et ces atouts, il les utilise ensuite pour attirer des grandes marques pour des partenariats. Evian, Aigle, Saint James ou Claudie Pierlot, parmi d'autres, ont ainsi été séduits par l'image de la petite marque Made in France. Grâce à leurs collaborations Guillaume Gibault s'est offert des vitrines de choix pour ses produits, profitant de leur notoriété et de leurs réseaux de vente. Un contrat gagnant-gagnant.

Le Slip français/Fabrication et vente de vêtement/ Paris (IXe)/ Guillaume Gibault, 30 ans/SA à conseil d'administration/Création en 2012/15 salariés/CA2014 1,5M€


Maëlle Becuwe

Maëlle Becuwe

Journaliste

Arrivée à la rédaction de Chef d’entreprise début 2014, je suis au quotidien l’actualité des PME pour notre magazine mensuel et notre site Chefdentreprise.com. [...]...

Voir la fiche
Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Marketing - Vente

Par La rédaction

Marketing - Vente

Par Thomas Loisel

Ces dernières années, des marques aux budgets limités ont investi la télévision grâce à des offres plus accessibles. Le tremplin idéal pour [...]

Marketing - Vente

Par Quentin Tiburce dirigeant Europe de Compliantia

Dans la franchise, tous pareils ? En réalité, de moins en moins. Certaines enseignes laissent à leurs franchisés une certaine latitude pour [...]