En ce moment En ce moment

9 salariés sur 10 souhaitent une transition de leur entreprise vers l'économie positive

Publié par le - mis à jour à
9 salariés sur 10 souhaitent une transition de leur entreprise vers l'économie positive

L'économie positive a le vent en poupe. En effet, 87% des salariés du secteur privé sont prêts à ce que leur entreprise s'y engage. C'est l'un des résultats dévoilés dans une enquête OpinionWay, publiée vendredi 12 juin 2020 par Insign et l'Institut de l'économie positive.

Je m'abonne
  • Imprimer

Les salariés du secteur privé formulent une réelle envie de s'engager et de mobiliser leurs dirigeants vers l'économie positive. L'enquête d'OpinionWay*, publiée vendredi 12 juin, par Insign et l'Institut de l'économie positive, montre que 9 salariés sur 10 souhaitent engager leur entreprise dans l'économie positive.

89% des salariés français estiment que l'entreprise est un acteur légitime pour mettre en place des actions en faveur de l'économie positive. Malgré tout, ce rôle n'est pas encore intégré pour l'ensemble des acteurs privés. Moins d'un salarié sur deux pense que son entreprise est engagée dans cette voie.

Les collaborateurs sont motivés dans la mise en place de divers "paramètres positifs" dans le fonctionnement de leur entreprise, comme garantir une qualité de vie décente pour les générations futures (91%), améliorer l'image de leur employeur (90%), ou renforcer leur sentiment d'appartenance (86%).

Du souhait à la réalité

L'enquête révèle aussi que 77% des salariés sont conscients des difficultés à mettre en place de telles démarches. On constate également que 74% pensent qu'il existe des freins importants à ce type de modèle économique dans leur entreprise. À l'inverse, les salariés déjà familiers avec la notion (11% des sondés) sont plus assurés quant au fait que le contexte soit favorable à son déploiement. Une grande majorité estime d'ailleurs que la période de confinement a encouragé une transition vers l'économie positive.

Même si le manque d'engagement, de volonté, de temps ou d'argent figurent parmi les principales entraves à la mise en place de cette stratégie, les salariés plébiscitent, pour une large majorité, que l'impulsion vienne du dirigeant.

*Méthodologie : enquête menée auprès de 1014 salariés français. Interrogés une première fois avant la crise sanitaire, un nouveau sondage a été réalisé post-Covid (deuxième vague de sondage réalisé en ligne du 15 au 20 mai 2020 auprès de 323 salariés).

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Julien Ruffet

Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

Sur le même sujet