ISF-PME : la CGPME demande son maintien en l'état

Publié par le - mis à jour à
ISF-PME : la CGPME demande son maintien en l'état

La remise en cause du dispositif serait "une sottise économique" estime l'organisation patronale dans un communiqué daté du 24 août.

  • Imprimer

Alourdir l'ISF au détriment des PME ? Pas question, répond la CGPME. À l'heure où le gouvernement réfléchit à une réduction des exonérations à l'impôt de solidarité sur la fortune, dans un communiqué daté du 24 août, le syndicat patronal défend bec et ongles l'ISF-PME.

Pour rappel, ce dispositif permet à un particulier de réduire son impôt de solidarité sur la fortune en cas d'investissement dans une PME à hauteur de 50 % (dans la limite de 45 000 euros annuels). Grâce à ce mécanisme d’incitation fiscale, plus de 1,1 milliard d’euros ont ainsi été investis dans les fonds propres des PME en 2010.

« Remettre en cause le dispositif ISF PME serait une sottise économique, puisque la croissance passe par l’investissement et que la France manque d’entreprises de taille moyenne en raison, notamment, de l’insuffisance des fonds propres permettant leur développement », argumente l'organisation.

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Gestion - Finance

Par Carine Guicheteau

Les DAF à temps partagé labellisés se comptent sur les doigts des deux mains. Mais ce label de la DFCG est amené à se développer. Pourquoi ? [...]

Gestion - Finance
WeShareBonds

Par WeShareBonds via Marketme

Alors que le débat fait rage sur la fermeture éventuelle d’une usine Ford en France, et que l’élection de Trump s’est jouée sur des promesses [...]

Gestion - Finance

Par Eve Mennesson

Lorsque l'on parle financements alternatifs, on pense souvent affacturage. Et le financement sur stock ? Toutes les entreprises peuvent s'y [...]