En ce moment En ce moment

Les jeunes se lancent dans l'entrepreneuriat pour changer le monde

Publié par Mathieu Viviani le - mis à jour à
Les jeunes se lancent dans l'entrepreneuriat pour changer le monde
© auremar

La plupart des jeunes Français voulant se lancer dans l'entrepreneuriat le ferait pour rendre le monde plus vertueux, d'après un sondage OpinionWay/France Active. Leur souhait ? Davantage de social et d'équité. Explications.

Je m'abonne
  • Imprimer

"Un moyen pour faire bouger le monde positivement". Selon un sondage OpinionWay en partenariat avec le mouvement France Active, c'est ce que répondent 60% des jeunes de 18-30 ans lorsqu'on leur demande pour quelle raison ils se lanceraient dans la création d'une entreprise.

Parmi eux, 30% envisageraient de créer une société où chaque salarié est décisionnaire, à l'instar des sociétés coopératives et participatives (SCOP). 25% privilégieraient une entreprise liée au développement durable tandis que plus de 20% d'entre-eux l'orienteraient vers le renforcement du lien social ou le développement de leur territoire. Enfin, la lutte contre la pauvreté et l'exclusion récolte près de 20% des motivations chez ces jeunes entrepreneurs potentiels.

Du sens et l'envie de créer des emplois

Après avoir étudié les aspirations, le sondage révèle aussi les secteurs dans lesquels ces jeunes aimeraient se lancer. Le secteur des loisirs, du sport et de la culture est le premier avec 16% d'aspirant. L'informatique arrive en deuxième position avec 10% de votes tandis que l'artisanat se place en troisième (7%). Le domaine de l'environnement arrive en sixième position.

Si l'engagement sociétal fait partie des principales motivations des 18-30 ans, ce n'est pas la seule. Les chiffres d'OpinionWay et France Active montrent aussi que 59% des sondés voient l'entrepreneuriat comme un moyen de ne pas subir le chômage. La notion de liberté motive 51% d'entre-eux, l'envie de créer son propre emploi et d'en créer pour les autres 36%. La perspective de gagner de l'argent n'est pas occultée puisqu'elle récolte 36% des voix.

"Ces résultats sont en ligne avec ce qu'expriment les jeunes entrepreneurs que nous soutenons, commente Pierre-René Lemas, président de France Active. Ils souhaitent, à la fois, changer le monde et se réaliser. Tous ont intégré qu'il est possible de s'investir dans un projet social et solidaire, tout en réalisant des profits ! C'est tout le sens de notre action : en tant que pilier de la finance solidaire, nous défendons justement cette idée d'une ESS rentable, performante économiquement, au service du développement de l'emploi et des territoires."

Cette photographie des motivations entrepreneuriales des jeunes fait écho à la dixième édition du prix Moovjee dont la soirée de remise s'est tenue mardi 16 avril 2019. Parmi les dix lauréats, six développent des entreprises destinées à répondre aux enjeux globaux tels que la mobilité durable (Phoenix Mobility), l'énergie renouvelable (Aglaé) ou l'amélioration de l'expérience hospitalière (Lowpital).

Je m'abonne
Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Start-up

Par Mathieu Viviani

Mercredi 18 juillet 2019, la fintech allemande N26 a levé 170 millions de dollars. Elle souhaite utiliser ces fonds pour accélérer son déploiement [...]