En ce moment En ce moment

Spécialiste de la dépollution, la PME Envisol innove et cartonne

Publié par Céline Tridon le - mis à jour à
Spécialiste de la dépollution, la PME Envisol innove et cartonne

Le bureau d'études spécialisé en gestion des sols pollués affiche une croissance dynamique, grâce à ses efforts en matière de R&D. L'innovation lui permet de se distinguer de ses concurrents et de faciliter sa diversification prochaine.

Je m'abonne
  • Imprimer

Imaginons une station-service placée en plein centre-ville. Elle ferme ses portes et sera remplacée par une boulangerie et un immeuble d'habitation. Comment s'assurer que les activités passées n'auront pas occasionné de pollution dans les sols et notamment dans la nappe phréatique ? C'est là qu'intervient le bureau d'études Envisol. Créé par trois associés il y a dix ans (Aurélie Malvoisin, Gaël Plassart et Anne-Gaëlle Dazzi), il est spécialisé en gestion des sols pollués. " On s'intéresse à quantifier et à évaluer le passif environnemental de sites industriels ou d'anciens sites industriels, précise Gaël Plassard. On estime si les niveaux de pollution relevés sont capables de provoquer des désagréments pour les futurs usagers. "

Une embellie à deux chiffres

L'expertise d'Envisol s'appuie sur un important travail documentaire et une investigation sur le terrain, pour sonder les sols. En fonction des résultats obtenus, commence alors le travail d'ingénierie d'Envisol pour designer des solutions qui décontamineront les sols. Elle s'en remet alors à des entreprises de travaux pour réaliser le 'nettoyage'.

Pour Gaël Plassart, il s'agit " d'un domaine d'activité qui croit d'année en année. " Les derniers chiffres lui donnent raison puisqu'en 2018, Envisol réalise un chiffre d'affaires de 3,7 millions d'euros, et emploie 30 salariés. En 2019, la PME prévoit d'atteindre les 5 millions d'euros de chiffre d'affaires et de réunir 40 salariés.

Composée essentiellement d'ingénieurs et de docteurs, Envisol consacre près de 15 % de son chiffre d'affaires annuel à la R&D. L'objectif est de concevoir des logiciels innovants et de nouveaux services qui lui permettront de se distinguer de ses concurrents. La prochaine étape ? Commercialiser ces outils à l'international que l'entreprise a déjà appréhendé.

Cap sur la croissance externe

Envisol possède une filiale en Espagne et une autre au Canada. Certains de ses clients sont basés en Allemagne, en Suisse ou en République Tchèque. Pour l'heure, la part de l'export dans le chiffre d'affaires reste relativement faible : elle est de l'ordre de 5 %. Mais la PME compte bien améliorer ce score à 30 % du CA d'ici à cinq ans.

Autre segment de croissance envisagé, la diversification du portefeuille client. Aujourd'hui, Envisol compte parmi ses partenaires : EDF, des établissements publics ou des collectivités, des industriels et des acteurs de l'immobilier. La PME envisage d'accroitre sa présence en France en proposant ses services aux pétroliers ou aux grands acteurs du génie civil.

Envisol a ouvert cinq bureaux à travers l'Hexagone (en Isère, à Rouen, à Créteil, à Metz et à Aix-en-Provence). Il lui manque notamment une antenne au sud-ouest. Ce défaut sera bientôt corrigé grâce à une acquisition d'entreprise prévue pour 2020.

Envisol
Bureau d'études et ingénierie
La Tour du Pin (Isère)
Anne-Gaëlle Dazzi, présidente, 40 ans ; Gaël Plassart, président, 46 ans ; Aurélie Malvoisin, directrice générale, 39 ans
SAS > Création en 2009
> 30 salariés
CA 2018 : 3,7M€
CA 2019 prévisionnel : 5M€

Je m'abonne
Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet