En ce moment En ce moment

Thomas Edison, le profil de l'entrepreneur inventeur

Publié par le - mis à jour à
Thomas Edison, le profil de l'entrepreneur inventeur

À la fois dirigeant d'entreprise et père de la recherche scientifique industrielle moderne, le parcours de Thomas Edison, inventeur de l'ampoule électrique et du phonographe, est inspirant. Voici comment il est devenu un entrepreneur de légende.

  • Imprimer

Un inventeur de génie

La trajectoire de Thomas Alva Edison fascine. C'est celle d'un autodidacte étant l'un des plus grand inventeurs de tous les temps. Considéré comme le père de la recherche scientifique industrielle moderne, il a déposé 1000 brevets dans son existence, faisant de l'innovation un leitmotiv perpétuel.

Enfant précoce, la légende raconte qu'il réalise sa première expérience dès l'âge de quatre ans. Il quitte toutefois très tôt le milieu scolaire, renvoyé par son instituteur excédé par sa trop grande curiosité, le croyant stupide. Sa mère, ancienne enseignante, lui donne des cours, mais le jeune Edison s'instruit seul. Boulimique de lecture, il devient un véritable érudit dans des domaines aussi variés que le domaine scientifique ou la littérature. Un côté touche à tout qu'il ne quittera plus.

C'est néanmoins dans le domaine de la science que Thomas Edison marquera une empreinte indélébile. Ce Self made man a toujours eu son laboratoire personnel à portée de main. Que ce soit dans la cave de la maison familiale, ou dans le wagon de son premier travail : vendeur de journaux sur le train ralliant Détroit à sa ville natale. Il deviendra par la suite télégraphiste poste qu'il occupera durant 10 ans. Une décennie où il deviendra un des experts mondiaux du télégraphe en améliorant sans cesse ce mode de communication, au moyen d'expérimentations personnelles. Les prémisses de ce qu'on nomme aujourd'hui la "Recherche et Développement".

Le cap de la trentaine sera celui de l'apogée. Grâce à la télégraphie et l'argent récolté, Edison investit dans son premier laboratoire industriel à Menlo Park en 1874 et se lance à temps plein dans la recherche scientifique. À la tête d'une équipe de 60 chercheurs salariés, il supervise jusqu'à 40 projets en même temps. Polymorphe, il ne se cantonne pas à un seul secteur d'activité en investissant des champs d'activité très différents : électricité, télégraphie, chimie, image et son.


Il fixe comme objectif à ses équipes de produire une invention mineure tous les 10 jours et une majeure à périodicité mensuelle. Très vite, le laboratoire dépose près de 400 brevets par an. Le succès arrive avec l'invention du phonographe en 1877. Edison créé tout simplement l'enregistrement sonore.

Insatiable, il invente en 1879, l'ampoule électrique, à une époque où l'on s'éclairait au gaz ou à la bougie. En deux ans, et à peine 32 ans, celui que la presse a nommé le "magicien de Menlo Park" a révolutionné deux industries. L'inventeur poussera même son sens aigu du défi en 1882, en éclairant un pan entier de Manhattan. La naissance de l'éclairage public et la consécration ultime pour le scientifique.

Un grand entrepreneur

Thomas Edison a cultivé sa fibre entrepreneuriale dès sa jeunesse. À 12 ans, alors qu'il est simple vendeur de journaux dans un train. Il installe une presse dans un wagon et imprime son propre hebdomadaire.

L'adolescent ne s'arrête pas en si bon chemin et s'appuie sur la technologie pour faire fructifier ses affaires émergentes : il fabrique un télégraphe lui permettant d'obtenir des informations avant les autres gazettes locales. Les ventes de son périodique en sont dopées.

Autre caractéristique forte de l'homme, il se soucie constamment de l'utilité de ses inventions et effectue une analyse détaillée du besoin, contrairement à bon nombre de scientifiques de l'époque. Il ne cherche pas où le porte son imagination mais dans des domaines où ses découvertes seront profitables à ses concitoyens. Bourreau de travail, il n'a besoin que de 3 ou 4 heures de sommeil par jour et travaille parfois 72 heures consécutivement.

En 1878, il fonde l'Edison Général Electric Company, entreprise qui deviendra General Electric en 1892, soit l'une des plus grandes entreprises mondiales. Pour ce faire, il sait s'entourer des bonnes personnes et parvient à lever des fonds auprès du célébrissime banquier d'affaires JP Morgan. Un dirigeant moderne avant l'heure.

Une faculté de rebond

Toute success story se construit sur l'échec, et la vie d'Edison ne déroge pas à la règle. Tout au long de son parcours, il a surmonté son lot d'obstacles. Très vite, il devient sourd du fait d'une scarlatine contractée à l'âge de 13 ans. Il va faire de sa faiblesse une force, en se renfermant sur ses expériences et ses lectures. Avec le succès que l'on connaît.

Au cours de sa première expérience professionnelle, il obtient l'autorisation d'installer un laboratoire dans un wagon. Une de ces expérimentations tourne court et provoque un incendie qui provoque son licenciement. Edison connaîtra alors une période de creux avant de se voir proposer le poste dans la télégraphie qui va le relancer.

Dernière exemple de cette résilience à toute épreuve ? En 1909, un incendie détruit presque toutes ses usines et laboratoires. L'entrepreneur reconstruira l'ensemble, comme si de rien n'était. Preuve d'une grosse force mentale.

Cet article s'inspire de l'ouvrage Les entrepreneurs de légende, de Sylvain Bersinger, disponible chez Enrick Editions.

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet