En ce moment En ce moment

Publié par Pierre Lelièvre le | Mis à jour le

Je m'abonne
  • Imprimer

Une usine plus durable

Consommer moins pour produire mieux s'illustre comme l'autre objectif des entreprises industrielles. Et comme un moyen de réconcilier l'usine avec les jeunes. Une question de responsabilité et d'image qui mobilisent des PMI. Chez Cristel (Doubs), un fabricant d'articles de cuisson haut de gamme, la protection de l'environnement se conçoit sous le prisme de la responsabilité. "Ce n'est pas un argument marketing de green washing, mais un engagement qui consiste à prélever des ressources de manière pérenne", présente Emmanuel Brugger, directeur général de Cristel.

De l'utilisation d'une énergie 100 % renouvelable au chauffage de l'usine par la récupération de l'énergie dégagée par les compresseurs, en passant par le recyclage des déchets ou la garantie à vie des produits, l'engagement se veut vertueux. L'entreprise a par exemple investi cinq millions d'euros en 2016 pour acquérir une ligne de production plus respectueuse de l'environnement et se lancer sur la voie de l'automatisation. Une manière de montrer aux potentiels candidats l'attractivité des PMI en la matière.

"Les jeunes générations sont en quête de valeurs et souhaitent s'engager dans des entreprises qui l'ont compris, précise-t-il. L'usine 4.0 et la protection de l'environnement ne doivent pas être une fin en soi, mais un moyen pour faire évoluer notre activité. Cet investissement vise à augmenter la productivité, améliorer les conditions de travail des salariés, maîtriser notre consommation d'énergie et aussi réintégrer une activité que l'on sous-traitait".

Un dernier défi qui vient à contre-courant de la tendance actuelle. Selon France Stratégie, la France serait un pays plus enclin à la conception : "ce niveau d'investissement plus élevé dans l'immatériel pourrait refléter le choix des entreprises de concevoir en France et de fabriquer préférentiellement dans d'autres pays", avance le rapport publié en octobre 2018.

Un constat que fait aussi Bruno Grandjean en considérant cette faiblesse comme "le coeur du problème". "Malgré tous les discours, la France n'a pas tourné la page de la sous-traitance de la fabrication, juge-t-il. Le déficit d'investissement productif démontre que la France n'est pas encore redevenue une terre d'usines".

Un enjeu qui s'avère beaucoup plus global. En conclusion d'un rapport intitulé "Usine du futur : comment allier transition numérique et transition énergétique et écologique ?" (2017), l'Ademe estimait que "les industriels n'associent pas ou peu les évolutions numériques aux enjeux
environnementaux
. Ceci confirme la nécessité d'intégrer la transition énergétique et écologique aux mutations numériques de l'industrie. Et ce, de manière concomitante avec l'intégration d'aspects sociaux et sociétaux (culture de la donnée, montée en compétence, évolution des postes de travail...).
"

4 initiatives qui mêlent industrie et innovation

1 Incuber des projets industriels
Destinée aux entrepreneurs et porteurs de projet de Normandie essentiellement, la NFactory se présente comme un incubateur de start-up. Hormis un accompagnement complet des jeunes pousses dans toutes leurs étapes de développement, l'initiative a été lancée par plusieurs dirigeants de PME et PMI normandes pour relier les partenaires industriels et l'écosystème numérique.

2 Se diversifier avec des start-up
Une question de survie. C'est ce qui a poussé l'entreprise de textile technique Lemahieu à développer un partenariat avec une des start-up phares de la French Tech, Le Slip Français. Une idée qui a incité les dirigeants à se tourner vers d'autres clients extérieurs alors qu'elle ne fabriquait que pour sa propre marque. Aujourd'hui, près d'un tiers de la production est réalisé pour ses clients.

3 Miser sur l'open innovation
Dirigeant de l'ETI Decayeux, son p-dg Nicolas Decayeux rachète l'usine d'électroménager Whirlpool d'Amiens et la transforme en un site de production de chargeurs pour véhicules électriques et casiers réfrigérés. Il propose en parallèle un service d'open innovation de conception et fabrication, le WN Open Factory, pour des PME spécialisées dans le mobilier urbain.

4 S'associer avec la recherche
L'univers de la recherche et l'entreprise peuvent s'entendre pour mettre l'innovation et la technologie au premier plan. C'est ce que propose par exemple la PME AIO de Pessac (Gironde) qui, avec l'INRIA de Bordeaux, a mis au point un objet connecté qui collecte les données biomécaniques des opérateurs pour encourager la prévention des TMS et améliorer les postes de travail.


Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Pierre Lelièvre

Pierre Lelièvre

Journaliste

Depuis juin 2016, je suis journaliste pour Chef d’Entreprise, Commerce magazine, Artisans mag’. Intéressé par le monde de l’entreprise, j’écris sur tous [...]...

Voir la fiche
Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

Sur le même sujet