En ce moment En ce moment

[Avis d'expert] Comment l'affacturage accompagne-t-il la croissance ?

Publié par le - mis à jour à
[Avis d'expert] Comment l'affacturage accompagne-t-il la croissance ?
© vege - stock.adobe.com

L'abondance de liquidités dans les marchés financiers et bancaires donnent aux PME et ETI de croissance un éventail de choix variés pour financer leur activité. La difficulté consiste donc à choisir des solutions adaptées aux besoins de l'entreprise et à sa stratégie. Et pourquoi pas l'affacturage?

Je m'abonne
  • Imprimer

Il est aujourd'hui plus complexe pour un chef d'entreprise et son directeur financier de choisir vers quelles sources se tourner pour financer la croissance de l'entreprise. Emprunter ou ouvrir son capital ? S'endetter à court ou long terme ? Il n'y a pas de réponse toute faite et l'élargissement de l'offre de financement doit inciter les décideurs à évaluer de nouvelles sources de financements. Parmi elles, une solution à laquelle ces entreprises en croissance ne pensent pas systématiquement : l'affacturage.

Longtemps considéré comme " l'antichambre des tribunaux de commerce ", l'affacturage est aujourd'hui de plus en plus plébiscité par les entreprises pour financer leur croissance. Et à juste titre, car la flexibilité et la rapidité de l'affacturage peut faire la différence en période de croissance. Autre valeur ajoutée, elle permet d'accompagner le dirigeant à travers différents cycles économiques.

L'affacturage pour financer le bas de bilan

Le financement du bas de bilan par l'affacturage s'est démocratisé. A fin 2017, les sociétés d'affacturages françaises finançaient plus de 30 Milliards d'euros d'encours 1, devant le découvert bancaire. Rien d'étonnant, la croissance étant consommatrice de cash à court terme, c'est tout naturellement que les entreprises quelle que soit leur taille se tournent vers l'affacturage. D'autant que cette solution peut être structurée pour transférer l'ensemble des risques associés aux créances (insolvabilité du débiteur, retards de paiements, etc.), et donc être validée par les commissaires aux comptes de la société comme déconsolidant quelles que soit les normes comptables utilisées. Enfin, les grandes PME et ETI peuvent bénéficier d'un affacturage dit " confidentiel ", ce qui signifie que l'affacturage est silencieux vis-à-vis des clients de la société, donc sans impact sur la relation commerciale entre la société et ses clients.

L'affacturage pour financer l'investissement

On ne pense pas forcément à l'affacturage pour contribuer au financement des investissements. Pourtant, il s'avère être une source intéressante pour compléter le financement d'un projet de croissance externe. Quand une entreprise acquiert une cible, l'intégration de la cible dans le programme d'affacturage après son rachat peut être immédiate, et le montant du financement peut représenter jusqu'à 15% du chiffre d'affaires cédé au Factor. Ainsi l'affacturage permet de profiter d'une trésorerie vite accessible, à un coût compétitif par rapport aux solutions de financement de haut de bilan. A noter que ce schéma bénéficie essentiellement aux entreprises qui ne font pas déjà appel à cette solution et que l'intérêt est d'autant plus fort que le BFR est important.

L'affacturage pour se développer à l'international

Les solutions d'affacturage peuvent également favoriser le développement à l'international à la fois au niveau de l'exportation comme de l'accompagnement des filiales étrangères de groupes Français ou Internationaux.

Dans le premier cas, le factor mettra à disposition de l'entreprise une expertise internationale qu'elle ne détient pas forcément en interne (96% des entreprises qui exportent sont des PME ou des micro-entreprises2) : respect des spécificités locales essentiellement règlementaire, accompagnement dans le recouvrement des créances, etc.

Dans le second cas, le factor centralisera et coordonnera les besoins de financement de chacune des filiales étrangères de l'entreprise, tout en prenant là aussi en compte les spécificités financières, juridiques et comptables locales. Cette gestion homogène des créances permet à ces sociétés en croissance d'avoir une meilleure visibilité de leur poste clients mais aussi de bénéficier d'un pilotage efficace de leur cycle d'exploitation à travers un reporting centralisé. Autre avantage de taille, les entreprises peuvent capitaliser sur la relation de confiance qui s'est installée avec leurs établissements financiers français et obtenir ainsi de meilleures conditions financières qu'auprès de banques étrangères qui ne les connaissent pas. Preuve du succès de la formule, les volumes traités par les factors français sur les filiales internationales ont cru de 12% en 2017.

L'affacturage est un accélérateur de croissance qui a démontré ses multiples atouts. Grâce aux efforts consentis par les factors pour industrialiser et dématérialiser leurs processus, cette solution a largement gagné en souplesse et en réactivité. Deux qualités indispensables pour accompagner les entreprises dans leurs projets de développement.

1 Source : Banque de France

Pierre Salzman est directeur général adjoint de FactoFrance, entreprise spécialisée dans l'apport de solutions d'affacturage et de gestion de poste client.





Pierre Salzman, directeur général adjoint de FactoFrance

Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet