En ce moment En ce moment

Comment attirer l'attention des organismes financeurs publics ?

Publié par le - mis à jour à
Comment attirer l'attention des organismes financeurs publics ?
© Freedomz - stock.adobe.com

Les institutionnels sont des partenaires de votre développement. Ils sont très sollicités, le premier contact avec un organisme public est donc essentiel. Une bonne préparation mettra toutes les chances de votre côté et vous fera gagner du temps pour vos démarches futures.

Je m'abonne
  • Imprimer

L'accès aux aides publiques directes passe par trois étapes-clés :

  • l'identification des aides et subventions adaptées à vos projets
  • la mise en valeur de vos projets auprès des organismes financeurs
  • la formalisation et le suivi de votre demande auprès des autorités publiques compétentes

Cette démarche est un gage d'efficacité. Il est primordial de bien identifier les aides et/ou subventions adaptées à la situation de votre entreprise, à son ambition et aux projets portés avant de solliciter les organismes financeurs.

Dans votre approche des pouvoirs publics, votre premier objectif est de solliciter leur soutien pour votre projet ; vous avez donc besoin d'attirer leur attention en le présentant de façon sérieuse, documentée, et pertinente. N'oubliez pas que c'est aussi l'occasion de créer une véritable relation partenariale entre les pouvoirs publics et votre entreprise.

Comment aborder concrètement les pouvoirs publics ?

Avant de solliciter des institutionnels, il important de comprendre leurs missions, leurs objectifs et leurs périmètres d'intervention. Tout comme dans une relation d'affaires, il est nécessaire d'appréhender les besoins et attentes des interlocuteurs à qui on souhaite s'adresser. Il convient de s'adresser à ces institutionnels comme à un partenaire financier ; leur objectif en ce qui concerne l'aide financière aux entreprises est d'utiliser à bon escient et de la manière la plus efficace possible l'argent public qui leur a été confié.

Vous trouverez de nombreuses informations sur les ambitions et objectifs poursuivis par les différents organismes publics dans les schémas directeurs qu'ils mettent en oeuvre. C'est dans ces documents (schémas, plans), que vous retrouverez des objectifs communs et que sera définie leur stratégie dans un ou plusieurs domaines. Il est important d'en avoir connaissance pour savoir dans quelle mesure votre projet peut répondre aux attentes et objectifs des pouvoirs publics dans le domaine concerné. Vous pourrez ensuite prendre contact avec les institutionnels identifiés.

Lors de ce contact, et en vue d'un rendez-vous, il sera important que vous soyez prêt à mettre en avant :

  • les forces de votre projet et ses retombées positives au-delà du strict cadre de votre entreprise
  • en quoi le soutien financier public est utile voire indispensable à la mise en oeuvre ou à la réussite de votre projet.

Que faut-il leur présenter ?

Il est important de préparer une présentation de votre projet dédiée aux institutionnels. En effet, ils n'auront pas forcément les mêmes préoccupations qu'un partenaire technique ou commercial, un prospect ou un média.

La présentation de votre projet doit toutefois comporter un minimum d'éléments qui constitueront le socle commun de toutes vos présentations : votre entreprise, son identité, son historique, son marché, son positionnement, son environnement concurrentiel, ses équipes... De façon plus spécifique, la présentation devra apporter des éléments permettant d'avoir une bonne compréhension de l'ambition que vous portez, en quoi elle va vous permettre de vous développer, de faire évoluer - voire transformer - votre organisation, de l'équipe en charge du projet et de sa capacité à l'animer.

Il vous faudra être précis et apporter des éléments chiffrés, notamment en ce qui concerne vos perspectives de croissance sur les marchés visés, votre différenciation sur ces marchés, votre business model, votre besoin de financement. Il faut que vous teniez compte des particularités du l'organisme public - quel qu'il soit - pour enrichir votre présentation.

Quelles informations-clés mettre en avant ?

Il faudra que vous mettiez en avant les effets de vos actions, votre contribution au développement de votre écosystème, de la richesse que vous créez et allez créer sur et pour le territoire.

Cela peut se traduire par plusieurs impacts, qu'ils soient directs ou indirects, induits par le projet que vous portez. On peut, pour exemple, citer : les créations d'emplois, les emplois créés chez les sous-traitants locaux, la sous-traitance et les approvisionnements locaux, votre implication dans le tissus économique local, vos actions avec les filières de formation et d'apprentissage, ...

Quel est le support le plus adapté ?

Afin d'aborder toute rencontre sereinement, avec le bon support, renseignez-vous en amont sur le (ou les) interlocuteur rencontré (expériences, bagage technique, connaissance du secteur dans lequel vous évoluez, projets soutenus, etc.). Cela vous permettra d'adapter votre discours et les informations à mettre en avant. L'idéal sera de préparer à la fois :

  • une note d'information synthétique sur le projet et ses objectifs à envoyer rapidement par email, suite à de premiers entretiens
  • une présentation détaillée avec les enjeux techniques et économiques du projet.

Le fond étant tout aussi important que la forme, soyez pédagogue, synthétique et précis.

Pour conclure, quelques points essentiels à retenir :

  • les aides et subventions n'ont aucun caractère automatique et ne sont pas non plus un " droit ". L'organisme financeur (Région, État,...) peut refuser de vous aider, sa décision est discrétionnaire et non susceptible de recours.
  • vous devez toujours financer une partie de votre projet, l'aide publique n'a pas vocation à prendre en charge la totalité de votre investissement.
  • l'aide publique doit avoir un caractère incitatif : vous devrez démontrer que ce soutien financier est déterminant dans votre projet ; autre conséquence très concrète, un projet qui a déjà été décidé et engagé ne pourra probablement pas être soutenu financièrement.

Enfin, essayez de vous mettre à la place du financeur : n'oubliez pas que les aides et subventions sont de l'argent public, vous sollicitez le soutien de la collectivité. Si votre projet n'a pas ou très peu d'effets bénéfiques pour la collectivité, il est peu probable que vous soyez soutenus.

Et tenez-le informé de l'avancement et de la maturité du projet !

En savoir plus

Gaël Laporte est consultant sénior - chef de projet en financement de projet au sein de la société Ayming depuis 2012. Diplômé d'école de commerce et d'un 3ème cycle Centrale Supelec, il a précédemment occupé des fonctions de responsable marketing stratégique, en France et à l'étranger, dans le domaine de l'énergie pour le développement de nouvelles offres. Au début de sa carrière il a occupé différents postes de responsable commercial avant de piloter le développement d'activité au sein d'une société d'ingénierie.

Je m'abonne

Gaël Laporte, chef de projet en financement chez Ayming

Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

La rédaction vous recommande

Par Editialis Brand Content

Dans un univers concurrentiel ou les marques ont des difficultes se differencier Il faut reussir se differencier dans sa promesse aux consommateurs [...]

Sur le même sujet