Entretien de son parc auto : comment en diminuer le coût

Publié par le

Vigilance sur les frais de restitution

Point souvent crucial lors des négociations avec les acteurs de la LLD, les frais de remise en état doivent être examinés. Ces frais ne sont en effet pas pris en compte dans le loyer, sachant qu'ils oscillent entre 400 et 500 € par véhicule restitué. Il s'agit d'une facturation supplémentaire, encore trop rarement anticipée par les gestionnaires de parc. Les loueurs proposent parfois des solutions pour les anticiper et les lisser. Il est également possible d'établir périodiquement un état des lieux des véhicules en cours de contrat. Enfin, il est toujours envisageable de renégocier avec le loueur les conditions spécifiques de valorisation des frais de restitution.

Zoom - Une maintenance externalisée

Eurofeu, fabricant français d'extincteurs et de matériel de protection incendie, dispose de plus de 700 véhicules (Renault Kangoo et Trafic, dont 80 % en VU) en location sur 24 mois via la Diac. Le choix de Speedy Fleet, qui intervient sur l'entretien courant (révision, pneumatique...), s'explique pour des raisons économiques, par la souplesse proposée par le réseau et par les relations humaines. "Au-delà de l'aspect financier, notre collaboration repose avant tout sur une histoire de confiance, sachant que Speedy Fleet s'est engagé sur la rapidité sans rogner sur la qualité", explique Alain Motz, secrétaire général et gestionnaire de la flotte auto d'Eurofeu.

Jérôme Pouponnot

Sur le même sujet