En ce moment En ce moment

Infographie Le travail, source d'épanouissement personnel pour 61% des salariés

Publié par Bénédicte Gouttebroze le

La Cegos vient de publier son baromètre 2015 du climat social et de la qualité de vie au travail. en dépit d'une dégradation du climat social, le moral des salariés est plutôt bon, malgré quelques sources d'insatisfaction. Ainsi, pour 61% des salariés, le travail reste une source d'épanouissement.

  • Imprimer

Source : http://www.cegos.fr/solutions/etudes/Pages/climat-social-et-qualite-de-vie.aspx?utm_source=linkedin&utm_medium=su&utm_campaign=enquete-climat-social

L'ambiance de travail au beau fixe

En dépit d'un sentiment de dégradation du climat social ressenti par 42% des salariés répondants depuis un an, les salariés sont globalement satisfaits de l'ambiance de travail. En effet, 61% des salariés interrogés déclarent voir dans leur travail une source d'épanouissement personnel.

Cependant, face à la dégradation du climat social, les attentes des salariés diffèrent des mesures privilégiées par les managers. Alors que les salariés placent la reconnaissance de leur travail en première place dans les démarches qui permettraient d'améliorer le climat social, celle-ci ne se situe qu'en 3e position dans les actions mises en place par les managers. Mais les deux parties s'accordent sur l'importance de la communication.

Les vertus du télétravail

La digitalisation est plutôt bien perçue dans l'entreprise, notamment en ce qui concerne le télétravail: 31% des responsables RH l'ont déjà mis en place, et parmi eux, 7 DRH sur 10 en tirent un bilan positif.

Mais la digitalisation présente également un effet pervers: 61% des managers interrogés jugent qu'elle met en danger l'équilibre entre vie privée et vie professionnelle.

Le stress au travail reste une inquiétude majeure

Le stress est encore très présent en entreprise. Ainsi, 3 salariés sur 4 parmi les sondés estiment leur niveau de stress à plus de 7/10. 78% jugent que ce stress a un impact négatif sur leur santé. Or, seulement la moitié des responsables des ressources humaines ont prise des mesures pour faire face à cette situation. Pourtant, le sujet est sensible pour les entreprises, alors que certains députés souhaitent faire reconnaître le burn-out comme maladie professionnelle.

Méthodologie

Enquête menée par Cegos en juillet et août 2015 auprès de 1204 répondants (salariés, managers et responsables des ressources humaines) exerçant dans des entreprises de plus de 100 salariés.


Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event