En ce moment En ce moment

Management 3.0 : mode d'emploi

Publié par le

  • Imprimer

2. Décidez autrement

Le management 3.0 repose sur une organisation avant tout transversale et horizontale. "Débarrassez-vous des signes ostentatoires de pouvoir et de hiérarchie. Pourquoi ne pas abandonner votre bureau cloisonné du dernier étage pour réintégrer l'open-space aux côtés de vos équipes ?", avance Alban Dalle.

Vous n'avez pas le monopole des bonnes idées. Afin de rendre votre organisation plus agile et réactive, vous devez également apprendre à déléguer la prise de décision et d'initiative aux opérationnels. Cela suppose une communication interne totalement transparente et uniforme sur la situation financière et la stratégie de l'entreprise à l'ensemble des salariés.

Accordez une attention particulière à l'accompagnement de vos managers et cadres intermédiaires. "Ils sont en première ligne du changement. C'est eux qui vont devoir changer leurs pratiques de la manière la plus radicale", insiste Dominique Buinier.

D'une posture de "chef d'équipe" contrôlant l'activité et les résultats de leur service/pôle, ils vont en effet devoir basculer vers celle de facilitateurs, de "coachs" internes. "Si certains se réjouiront d'abandonner les reportings, d'autres auront davantage de difficultés à se repositionner. Cela suppose que vous les accompagniez de près en échangeant beaucoup avec eux, voire même en les formant", conseille Alban Dalle.

3. Cultivez la motivation de vos salariés

D'une manière plus générale, "si vous souhaitez l'engagement de l'ensemble de vos salariés, il va falloir investir sur chacun d'entre eux", souligne Alban Dalle. Cela passe bien sûr par la rémunération, mais pas seulement.

De l'ambiance de travail à la polyvalence du poste en passant par la régularité des feedbacks, les facteurs de motivation sont nombreux et divergent d'un collaborateur à un autre. Pour les réunir, la première étape est d'abord de les connaître. "Encore une fois, faites des points individuels réguliers avec vos collaborateurs directs sur ces questions et incitez-les à faire de même avec leurs équipes. Ne négligez pas non plus l'importance des feedbacks dans les deux sens", suggère Dominique Buinier.

"Si vous souhaitez l'engagement
de vos
salariés,
investissez sur chacun d'entre eux."

La technique du "mind mapping" peut vous être aussi très utile. L'idée : que chacun de vos collaborateurs établisse sa propre carte de facteurs de motivation et la présente au reste de l'équipe. Par exemple, il s'agit d'apposer au centre d'une feuille blanche cette notion, puis de la raccorder à tous les éléments qu'il identifie comme motivant sous la forme de plusieurs branches, pouvant elles-mêmes être raccrochées à d'autres facteurs (ex : Motivation <- Bonne ambiance de travail <- Disponibilité de mon manager).

"L'objectif est simple : faire en sorte que chacun apprenne à mieux se connaître pour arriver à mieux travailler et collaborer ensemble. Bref, d'arriver à créer un cadre où ces facteurs se retrouvent", explique Alban Dalle. Lui en est persuadé, plutôt que d'essayer de motiver un salarié individuellement, mieux vaut manager l'environnement qui créera les conditions optimales pour qu'il se motive lui-même, et surtout, le reste sur la durée.

Marion Perroud

Marion Perroud

Journaliste

Entre 2012 et 2016, Marion Perroud a suivi, au sein de la rédaction de Chef d’Entreprise, l’actualité des TPE (artisans du bâtiment et commerçants), des [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

RH - Management

Par Viviane Stulz, avocat et membre fondateur d'AvoSial

Les salariés rémunérés pour un nombre de jours sur l'année, qui obtiennent en justice la nullité de leur forfait-jours, bénéficient d'heures [...]