En ce moment En ce moment

Voyage d'affaires: peut-on joindre l'utile à l'agréable ?

Publié par le
Voyage d'affaires: peut-on joindre l'utile à l'agréable ?

Je m'abonne
  • Imprimer

L'autre façon de pratiquer le bleisure concerne surtout les dirigeants d'entreprise. Elle consiste à choisir de passer ses vacances, en couple ou en famille, dans un pays où l'on a déjà pris pied, ou qui paraît offrir de belles opportunités de développement. Quitte à sacrifier un ou deux jours pendant lesquels il faudra remettre sa casquette de patron. En échange, les billets d'avion du dirigeant seront pris en charge par l'entreprise. Mais il faudra bien sûr être en mesure de prouver cette dimension professionnelle, le cas échéant. À défaut, gare à l'accusation d'abus de bien social.

Même les PME s'y mettent...

" Typiquement, il s'agit par exemple de prospecter aux États-Unis quelques jours, avant de partir visiter les grands parcs de l'Ouest avec femme et enfants "

"C'est quelque chose qui existe depuis très longtemps, mais je dirais que jusqu'à présent, ce phénomène concernait surtout les grands groupes, estime Julien Chambert. Comme les PME ont désormais davantage besoin de travailler à l'international, on voit aujourd'hui leurs dirigeants arriver sur ce marché. Typiquement, il s'agit par exemple de prospecter aux États-Unis quelques jours, avant de partir visiter les grands parcs de l'Ouest avec femme et enfants. Pour une agence mixte comme la nôtre, qui facturera les prestations sur deux comptes complètement séparés, la mission est alors de préparer le déplacement clés en main pour toute la famille, en prenant comme point de chute un hôtel qui ne soit pas trop éloigné du lieu de rendez-vous professionnel, mais pas non plus dans le quartier des affaires, où les proches vont s'ennuyer."

Sans sacrifier sa vie de famille, le dirigeant prend ainsi le temps de découvrir en profondeur un pays. Ce qui n'est pas enrichissant que sur le plan personnel, car montrer, au détour d'une conversation professionnelle, qu'on cherche sincèrement à comprendre la culture ou les coutumes locales, se révèle la plupart du temps très payant. Comme quoi les voyages forment bel et bien la jeunesse mais sans toujours déformer le portefeuille.

LE TÉMOIGNAGE DE...
Laurent Cohen, directeur général de Corania


Laurent Cohen s'est fixé une règle: toujours prendre le temps de découvrir le pays ciblé à la manière d'un touriste. En partie pour le plaisir, il ne s'en cache pas, mais aussi parce que c'est bon pour les affaires. Directeur général de Corania, une entreprise marseillaise de conception et de fabrication de parfums qui exporte près des deux tiers de sa production, Laurent Cohen s'envole ainsi de quatre à six fois par an, vers l'Amérique du Sud, les États-Unis ou encore la Russie, en prévoyant systématiquement des visites de sites ou de monuments. "Si je veux avoir des performances sur un marché, je dois connaître le pays, sa culture et ses spécificités, insiste-t-il. Évidemment aller voir le Corcovado, quand on est au Brésil, ce n'est pas une démarche commerciale. Mais la frontière est floue parce qu'aujourd'hui, arriver dans un pays, vendre et partir, ça n'existe pas. Il faut visiter, comprendre, échanger avec les locaux. C'est essentiel pour développer un business de qualité." Il y a quelques années, Laurent Cohen est parti avec son épouse passer des vacances au Brésil. Elle avait payé son billet d'avion et l'entreprise a pris en charge celui de Laurent. "Elle a passé de vraies vacances et moi, j'ai travaillé tous les jours, s'amuse-t-il. Mais c'était un séjour fantastique, d'autant que nous étions hébergés chez des amis. Dans un cas comme celui-là, la limite entre travail et plaisir est difficile à tracer."

CORANIA
Activité:
conception, fabrication et distribution d'eaux de toilette
Ville:
Marseille (Bouches-du-Rhône)
Forme juridique:
SARL
Dirigeants:
Jean-Luc (65 ans), Bernard (62 ans) et Laurent Cohen (41 ans)
Année de création:
1934
Année de reprise:
1973
Effectif:
19 salariés
CA 2014:
5,7 M€

Je m'abonne

Joël Rumello

Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

RH - Management

Par Marlène Ribeiro, Directrice Exécutive Michael Page

Digitalisation des fonctions, marché mouvant et en tension : pour recruter le potentiel IT qui fera la différence, il faut connaître ses codes [...]

RH - Management

Par Céline Tridon

Ancien membre du Raid, négociateur de crise, diplômé de l'Académie du FBI... Le passé de Laurent Combalbert a de quoi impressionner. Aujourd'hui [...]