En ce moment En ce moment

[Témoignage] Le jour où j'ai défendu ma start-up à la télévision

Publié par le - mis à jour à
[Témoignage] Le jour où j'ai défendu ma start-up à la télévision

Des cartes à planter, c'est l'idée de Lucie Burckel, une jeune entrepreneure révélée dans l'émission de M6 : "Qui veut être mon associé ?" L'émission lui a offert une belle vitrine, lui permettant ainsi de voir sa petite entreprise pousser. Voici son récit.

Je m'abonne
  • Imprimer

C'est dans ma chambre d'adolescente que, pendant deux ans, j'ai créé des cartes à planter. J'en ai fait une micro-entreprise : les Cartes de Lulu. Cette occupation, commencée lors de mes études de commerce, est celle que j'ai voulu mettre en avant dans l'émission de M6 : "Qui veut être mon associé ?" .

J'ai toujours aimé les cartes postales, même si cela semble vieillot. J'ai voulu les associer à quelque chose de plus actuel, en rapport avec le zéro déchet et l'écologie. J'ai donc repris l'idée de rubans de graines, souvent utilisés dans les plantations, pour l'adapter à l'univers de la papèterie.

Chaque Carte de Lulu est fabriquée à partir d'un papier qui contient des graines : une fois lue, elle peut être plantée. Elle donnera naissance à des salades, des fleurs ou des carottes... Mon concept a déjà séduit un certain nombre de revendeurs locaux, tels que des fleuristes et des libraires. C'est d'ailleurs grâce à une journaliste de M6, alsacienne d'origine et qui connaissait déjà mes produits, que j'ai participé au show télévisé. Elle m'a invité à tenter ma chance : j'ai été séduite par l'idée. Après tout, je n'avais rien à perdre.

Un succès soudain

Caméras, maquilleuses... J'ai vécu un rêve hollywoodien ! La bienveillance de toutes les personnes rencontrées avant et pendant l'émission m'a beaucoup touchée. Et surtout, j'ai réussi mon pari : en pitchant devant les cinq investisseurs de l'émission, mon projet a trouvé un écho favorable. Marc Simoncini (fondateur de Meetic et désormais patron de Angell.bike) a accepté de me financer à hauteur de 20 000 euros contre 10 % de mon entreprise. Une aide bienvenue, donc, qui va me permettre d'agrandir ma gamme de produits et de signer de nouveaux illustrateurs.

De plus, Marc Simoncini est un vrai mentor qui me fournit de nombreux conseils. L'un d'entre eux ? Apposer un sticker "biodégradable" sur le blister des Cartes de Lulu : cet argument de vente gagne ainsi en visibilité. Le jour de la diffusion de l'émission, mon site a littéralement explosé : il a reçu plus de 33 000 visites en quelques secondes, lui qui culmine à une centaine de visiteurs en temps normal. Les ventes ont décuplé : plus de 1 000 commandes ont été passées.

Sans oublier les milliers de messages de soutien reçus sur Facebook. À 21 ans, cela me confirme que la jeunesse n'est pas un frein pour entreprendre. Depuis, je me consacre à 100 % aux Cartes de Lulu. J'occupe des bureaux et j'ai agrandi ma gamme avec des calendriers à planter. Les Cartes de Lulu est une affaire qui pousse bien !

Cartes de Lulu

Affaire personnelle, commerçant

Hohengoeft (Bas-Rhin)

Lucie Burckel, fondatrice, 21 ans

Création en 2018 > 0 salarié

CA 2019 : NC

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Lucie Burckel

Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

Les Podcasts de Chef d'Entreprise

l'Essentiel by NMG

Sur le même sujet