Make.org veut rendre aux citoyens leur capacité à agir pour l'intérêt général

Publié par Mathieu Viviani le - mis à jour à
Make.org veut rendre aux citoyens leur capacité à agir pour l'intérêt général

Créée en 2016, Make.org est une plateforme digitale dont l'ambition est d'aider les citoyens ordinaires à trouver des solutions pour une société plus juste et durable. Portrait d'une CivicTech dynamique.

Je m'abonne
  • Imprimer

Mobiliser les citoyens grâce aux outils digitaux pour améliorer la société, telle est la mission de la start-up Make.org. Cette plate-forme digitale a été cofondée en 2016 par Alicia Combaz et Axel Dauchez, cofondateur de VivaTech et ancien Dg de Publicis et de Deezer. C'est d'ailleurs au sein de l'entreprise de streaming musical que les deux protagonistes se sont rencontrés.

Être utile à l'intérêt général

Alicia Combaz, 36 ans, explique l'origine du projet : "À travers mon parcours professionnel, j'ai beaucoup étudié l'impact des nouvelles technologies sur la vie quotidienne des gens. Comment ils mangent, s'habillent, s'informent, etc. Avec Axel, nous étions animés par cette conscience de l'intérêt général et nous voulions faire quelque chose d'utile en ce sens. Lorsque nous avons regardé ce que faisait la tech sur le sujet, nous nous sommes vite rendus compte que c'était insuffisant."


De la consultation aux actions de terrain

Make.org n'est pas une plateforme de sondage, mais plutôt un intermédiaire digital de consultation et d'action autour de grandes causes de société. Chaque séquence de mobilisation dure trois ans. Une fois que la cause est choisie, l'équipe de la start-up va communiquer dessus auprès de citoyens ciblés en fonction de leur sensibilité via les réseaux sociaux ou des partenaires média. Make.org veille à ce que le panel soit à peu près représentatif de la société française, notamment au niveau géographique.

Ensuite, la consultation démarre, les participants sont invités à proposer des solutions sur la cause défendue. Au bout, chacun vote et définit celles qui sont retenues. Cette première phase dure un an. Ensuite, vient la phase de réflexion autour d'un comité composé de citoyens, d'associations, d'entreprises ou d'experts. "L'idée est de réfléchir ensemble et de transformer les propositions en mesures concrètes, précise Alicia Combaz. L'étape d'après est naturellement la mise en action au plus près du terrain."

Partenaires financiers

Justement, pour que cette troisième phase puisse être lancée, Make.org possède un fonds de dotation via lequel des partenaires entreprises et institutionnels financent les actions à mettre en place. Source de revenus supplémentaires, la CivicTech dispense ses services auprès des entreprises et administrations qui souhaitent consulter leurs collaborateurs sur des questions d'intérêt général. Elle travaille également avec des acteurs institutionnels, comme récemment l'Union européenne, avec laquelle elle a lancé une grande consultation début 2019.

Des centaines de milliers de citoyens engagés

Aujourd'hui, Make.org compte 40 collaborateurs et a déjà lancé 9 grandes causes réunissant entre 200 000 et 500 000 citoyens environ autour de thématiques diverses : solutions contre les violences faites aux femmes, accessibilité pour les handicapés, agir pour l'environnement à son échelle, etc. En 2020, elle ambitionne de déployer 50 actions de terrain et veut élargir son périmètre de consultation à d'autres pays d'Europe que la France. "Aujourd'hui, notre structure est rentable. C'est le résultat d'un travail d'équipe adhérant à une vision. Nous sommes plus motivés que jamais motivé pour la suite", conclut la Dg de Make.org.

MAKE.ORG

CivicTech

- Paris (Ier)

- Alicia Combaz, co-fondatrice et Dg (36 ans), Axel Dauchez (51 ans), co-fondateur et président.

- SAS > Création en 2016 > 40 collaborateurs

- CA 2019 : NC

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

Sur le même sujet