En ce moment En ce moment

Discours d'Édouard Philippe : 3 points que les entreprises doivent retenir

Publié par le | Mis à jour le
Discours d'Édouard Philippe : 3 points que les entreprises doivent retenir

Le Premier ministre s'est exprimé mercredi 12 juin 2019 à l'Assemblée nationale. Il a confirmé l'instauration d'un "bonus-malus" pour décourager les entreprises de recourir aux contrats courts et annoncé la reconduction de la prime exceptionnelle en 2020.

Je m'abonne
  • Imprimer

Édouard Philippe a tenu, mercredi 12 juin 2019, un discours de politique générale devant l'ensemble des députés. Objectif : fixer le calendrier des prochaines réformes. Trois vont concerner les entreprises.

Assurance-chômage

La réforme de l'assurance-chômage est prête. "Elle sera présentée mardi 18 juin 2019 avec Muriel Pénicaud", a fait savoir Édouard Philippe. Le gouvernement se fixe plusieurs objectifs. Le premier c'est de mettre fin aux recours abusifs aux contrats courts. "Nous avons donné aux entreprises plus de souplesse et de sécurité grâce à la réforme du droit du travail. La contrepartie c'est une responsabilité accrue dans le recours aux contrats courts, a insisté le Premier ministre. Dans les 5 à 10 secteurs d'activité qui génèrent de la précarité, nous instaurerons un principe de bonus-malus sur les cotisations d'assurance chômage".

Dans les autres secteurs, le gouvernement souhaite prendre une mesure transversale pour décourager le recours aux CDD d'usage.

Prime exceptionnelle

La prime exceptionnelle de fin d'année sera reconduite pour un an, en 2020, avec le même régime défiscalisé dans la limite de 1000 euros par bénéficiaire. "Les entreprises devront mettre en place un système d'intéressement avant le 30 juin 2020, a ajouté le Premier ministre. Nous les y aiderons en simplifiant la mise en place des accords d'intéressement dans les PME, en les autorisant à tester les accords sur un an au lieu de trois, et en mettant à disposition des accords type opposables à l'administration".

Niches fiscales et sociales

Édouard Philippe a confirmé la révision de certaines niches fiscales et sociales notamment les niches anti-écologiques, les niches concentrées sur les très grandes entreprises, ou encore celles "qui réduisent les droits sociaux des salariés comme la déduction forfaitaire spécifique".

Bruno Le Maire et Gérald Darmanin indiqueront début juillet les choix du gouvernement.

Je m'abonne

Mallory Lalanne

Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Actualités

Par Céline Tridon

Un jour dans l'année pour fêter son entreprise, tel est le principe de "J'aime ma boite". La 17e édition de cet événement tourné vers la convivialité [...]