44% des chefs d'entreprise vont sacrifier leurs vacances cet été

Publié par le - mis à jour à
44% des chefs d'entreprise vont sacrifier leurs vacances cet été

Quasiment un chef d'entreprise sur deux va sacrifier ses vacances. Dans une enquête réalisée par la Fondation d'entreprise MMA des Entrepreneurs du Futur et OpinionWay, publiée le 6 juillet 2020, les dirigeants se montrent aussi combatifs et confiants dans cette relance post-covid.

Je m'abonne
  • Imprimer

Sacrifier ses vacances, oui, mais pas l'équilibre familial. C'est l'un des constats mis en avant dans l'enquête* menée par la Fondation d'entreprise MMA des Entrepreneurs du Futur et OpinionWay, publiée lundi 6 juillet 2020. En effet, près d'un chef d'entreprise sur deux (44%) compte faire l'impasse sur ses vacances d'été. La raison : rester en contact avec sa société pour encourager la reprise d'activité.

Si, dans cette phase de relance, les inquiétudes portant sur la trésorerie et le carnet de commandes persistent, les dirigeants comptent bien prioriser leur équilibre familial. Dans ce climat, les chefs d'entreprise se montrent combatifs, confiants, agiles et plus que tout, soutenus par leur entourage.

Pas de vacances, mais plus d'investissement

Ce tour d'horizon révèle cette année un fort taux de ténacité et d'investissement. En effet, 70% des sondés formulent un sentiment de combativité. 85% affirment leur engagement et 79% se disent ouverts à de nouvelles opportunités pour faire évoluer leur organisation. La moitié d'entre eux soulignent vouloir développer de nouvelles activités, preuve que la crise a fait évoluer les mentalités.

En cette période de relance estivale, les dirigeants sont en première ligne, tant pour assurer la reprise des activités, que pour organiser le retour des équipes au bureau ou de nouer de nouveaux contrats. Pour cela, 44% prévoient d'écourter ou annuler leurs congés d'été, afin de rester en entreprise. Le chiffre grimpe à 53% pour le secteur du commerce, qui fait partie des plus impactés par la crise sanitaire.

Confiants et soutenus

Les femmes et hommes chefs d'entreprise interrogés ont fait part d'une grande assurance en l'avenir, portés par leur volonté d'agir et de réentreprendre. Malgré la fragilité du contexte, les chiffres sont presque inchangés par rapport à 2019. Les entrepreneurs sont confiants dans la vie personnelle (85%) comme dans leur situation professionnelle (76%).

Cet optimisme, dont les dirigeants font part, n'est pas délié à leur cercle personnel. Depuis le confinement, 79% se disent plus investis dans les activités familiales. 88% d'entre eux affirment même le sentiment fort d'être soutenus par leurs proches dans cette phase de relance.

La forme physique est aussi un facteur de santé mentale. 85% des entrepreneurs témoignent se sentir en bonne forme. En revanche, ils sont près de la moitié à se sentir stressés et débordés. En cette période exceptionnelle, il est capital d'entreprendre sans s'épuiser afin d'assurer la relance de son entreprise.

*Méthodologie : étude réalisée par l'institut OpinionWay pour la Fondation MMA des Entrepreneurs du Futur auprès d'un échantillon de 802 dirigeants d'entreprises représentatif des TPE, PME et ETI françaises (1 à 4999 salariés). L'échantillon a été interrogé du 12 au 22 juin 2020 par téléphone. La représentativité de l'échantillon est assurée par un redressement sur les critères de taille d'entreprise et de secteur d'activité, après stratification par région de résidence.


Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Julien Ruffet

Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

Sur le même sujet