En ce moment En ce moment

Philippe de Chanville et Christian Raisson, CEO de ManoMano : "Nous voulons garder l'âme d'une start-up"

Publié par Céline Tridon le - mis à jour à
Philippe de Chanville et Christian Raisson, CEO de ManoMano : 'Nous voulons garder l'âme d'une start-up'

Inséparables, Christian Raisson et Philippe de Chanville dirigent, en tandem, ManoMano, la marketplace spécialiste des secteurs bricolage et jardinage. Leur coup de coeur entrepreneurial s'est mué en une vraie pépite tricolore, qui emploie 370 collaborateurs et a récemment levé 110 millions d'euros.

Je m'abonne
  • Imprimer

Pourquoi avoir créé ManoMano ?

Philippe de Chanville : Nous étions collègues dans le même fonds d'investissement, spécialisé dans les start-up des marketplaces B to C. Nous nous sentions en décalage avec l'entité dans laquelle nous travaillions et nous rêvions d'une entreprise qui partagerait nos valeurs. L'idée a germé doucement, celle de créer notre propre boîte. Il nous a fallu une année pour élaborer un premier business model.

Christian Raisson : Au cours de nos recherches, nous avons pu constater les défaillances du secteur du bricolage en termes de digital. Il y a un hiatus avec notre vie quotidienne : dès que l'on veut bricoler, le téléphone ne sert plus à rien. Il faut aller dans un magasin. Nous avons donc voulu réaligner la digitalisation de ce secteur avec celle des autres domaines, type tourisme, food ou culture. De plus, en 2012, il n'existait aucun site marchand spécialisé. La pénétration online était inférieure à 1 % sur brico-jardin.fr, et même Amazon n'avait pas encore lancé son onglet dédié maison-animalerie. Il y avait bel et bien un marché à créer.

Comment avez-vous démarré ?

C. R. : En premier lieu, il nous a fallu constituer une offre. Nous avons commencé à monter le site en septembre 2012 environ, avec notre directeur technique. Mais celui qui devait être notre premier partenaire et nous fournir les 30 000 premiers produits à vendre nous a lâchés au dernier moment. Cela a été un déclic : cela nous a permis de mieux réfléchir à l'offre que pouvait proposer Mon Échelle (l'ancien nom de ManoMano). L'idée ? Nous tourner vers de nombreux spécialistes qui ne sont pas en B to C.

Nous avons débuté avec dix petits acteurs spécialisés et qui étaient, jusqu'alors, uniquement au service des artisans. Nous avons ainsi pris le contre-pied d'une marketplace classique, où c'est la course au nombre de marchands et de produits, pour privilégier une politique qualitative. Aujourd'hui, 1 800 partenaires travaillent avec nous. Ce sont aussi bien ces petits acteurs que des industriels qui ont, depuis, rejoint notre catalogue. Ce dernier référence quelque trois millions de produits.

Il semble être difficile de trouver le bon associé ...

C. R. : En fait, nous n'avons suivi aucune règle, comme éviter le 50/50, entreprendre avec un ami d'enfance qui nous connaît bien ... Tout s'est fait au feeling. Même si cela n'a pas été toujours simple au départ ! Nous avons deux person­nalités fortes, l'engueulade est souvent à portée de main, mais ça marche. Aujourd'hui, nous nous connaissons mieux, donc tout devient plus naturel. Chacun sait anticiper les réactions de l'autre.

Christian Raisson

Votre principale source d'inspiration ?

Mes quatre enfants.

Si vous deviez explorer un autre métier ?

Chanteur.

Votre meilleur souvenir professionnel ?

Demain.

Ce que vous recherchez le plus chez vos collaborateurs ?

La confiance.

Le manager que vous êtes ?

Humain.

L'entreprise que vous auriez voulu inventer ?

Zappos, "l'entreprise du bonheur".

Une citation que vous aimez vous répéter ?

"En avant, calme et droit", du général Alexis L'Hotte

Un entrepreneur que vous admirez ?

Philippe de Chanville.

Sur quoi repose votre tandem ?

P. d C. : La communication, c'est essentiel. Comme dans tous les couples ! Dans notre cas, nous avons édité une règle : partager le même bureau, afin de rester assis côte à côte. Cela nous permet d'avoir des temps d'échanges informels pour maintenir la relation, voire la faire évoluer.

Philippe de Chanville

Votre principale source d'inspiration ?

Mon expérience quotidienne en tant que client digital et bricoleur.

Si vous deviez explorer un autre métier ?

Architecte.

Votre meilleur souvenir professionnel ?

Créer ManoMano avec Christian.

Ce que vous recherchez le plus chez vos collaborateurs ?

L'audace.

Le manager que vous êtes ?

Pragmatique.

L'entreprise que vous auriez voulu inventer ?

Grameen Bank, banque spécialisée dans le micro crédit.

Une citation que vous aimez vous répéter ?

"Memento Mori".

Un entrepreneur que vous admirez ?

Christian Raisson.

Vous avez donc créé une entreprise qui traduit vos valeurs. Quelles sont-elles ?

P. d C. : Audace, ingéniosité et bienveillance ! L'enjeu de ces trois valeurs, souvent complémentaires, est de dire que nous recherchons des gens qui possèdent, eux aussi, cet état d'esprit entrepreneurial, qui ont envie de faire les choses différemment et qui n'ont pas peur de partir d'une feuille blanche. Nos étoiles de valeur permettent à nos collaborateurs de regarder tous dans la même direction.

Je m'abonne
Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Actualités

Par Mathieu Viviani

Co-fondé en 2019 par Thomas Rebaud, Meero est une plateforme web mettant en relation photographes indépendants et clients dans le monde entier. [...]

Actualités

Par Mathieu Viviani

Fondé en 2000 par deux chercheurs universitaires français, Yseulys Costes et Thibaut Munier, Numberly est un des spécialistes mondiaux du marketing [...]