En ce moment En ce moment

Marcel Livet, l'artisanat de la glisse

Publié par le - mis à jour à
Marcel Livet, l'artisanat de la glisse

Lorsqu'un ingénieur - qui a le ski chevillé au coeur - se lance dans l'aventure de l'entrepreneuriat, cela donne une marque de skis en bois fabriqués en France, baptisée Marcel Livet. Présentation.

Je m'abonne
  • Imprimer

Il y a du monde sur les pistes ! Selon le rapport international sur le tourisme de neige et de montagne 2019 (L. Vanat / Mountain Planet), la tendance mondiale est à la hausse pour la 2e année consécutive (+5 % sur le nombre total de journées-skieurs dans le monde pour la saison 2017/18). Un dynamisme qui s'observe également du côté des équipementiers, avec un renouveau : celui de la fabrication de skis en bois made in France.

C'est la voie choisie par Victor Edouard avec sa marque Marcel Livet, du nom de son arrière-grand-père, président de Club Alpin Français de Lyon dans les années 1930. Une culture familiale que le jeune ingénieur de formation - qui a également été moniteur ESF - place il y a trois ans au coeur d'un projet entrepreneurial : " J'avais une volonté d'entreprendre dès ma sortie d'études, j'ai alors décidé de rapprocher ma passion pour le ski et mon goût pour l'artisanat. "

Un pari un peu fou

Une année de recherches est nécessaire pour mettre au point les prototypes - financés sur fonds propres - avec l'appui d'artisans, d'experts et de proches de l'univers du ski (les anciens camarades-moniteurs de l'ESF, notamment !). L'hiver 2018 marque la création de l'entreprise et le lancement de la production auprès du spécialiste isérois Duret, l'une des plus anciennes fabriques de skis en France. " Ils trouvaient le projet un peu fou, mais ils ont eu envie de faire partie de l'aventure ", se souvient Victor Edouard.

Si une paire seule représente une trentaine d'heures de travail, la création de mini-séries permet de diviser par deux cette durée qui implique plusieurs étapes à la main (moulage, préparation, finition). Le process nécessite aussi l'intervention d'autres partenaires pour le plaquage et la marqueterie. Et touche finale : la fixation d'un médaillon en bronze et émail réalisé par une fonderie d'art de la région nantaise. Un signe distinctif qui se marie parfaitement avec l'esprit authentique et robuste des produits.

À l'assaut des pistes

Bien accueillis par les professionnels de l'hôtellerie et du commerce de ski, les quatre modèles de la gamme initiale débarquent cet hiver dans une dizaine de points de vente des Alpes françaises. Et un site de e-commerce verra le jour avant la fin de l'année. L'entreprise va aussi proposer un nouveau produit, décliné en six références, qui associe un noyau bois à un revêtement polyamide. Plus économique que les premiers modèles (840 € sans les fixations, contre 1 350 à 1 790 € pour les premiers), ce dernier sera en précommande sur Ulule en novembre, avec 40 % de réduction sur le tarif.

Une forme de campagne de soutien pour continuer le développement de l'activité de Marcel Livet, comme l'explique Victor Edouard qui vise un carnet de commandes 2020 trois fois supérieur à l'actuel : " C'est un vrai pari de fabriquer des skis en France, très peu de marques osent. C'est très différent par rapport à l'Autriche et à la Chine notamment. Le marché est aussi très concurrentiel, mais nous pouvons compter sur des soutiens externes au milieu du ski. "

Quoi qu'il en soit, les amateurs semblent au rendez-vous. Le plaisir d'une glisse authentique séduit de plus en plus d'adaptes : " Notre message et nos produits parlent à différentes cibles : des passionnés, un public moins expert davantage touché par l'éthique et l'esthétique ainsi qu'une clientèle visant le haut de gamme. " En somme, une nouvelle génération de skieurs en adéquation avec une nouvelle génération d'entrepreneurs.

EML France / Marcel Livet
Fabrication de skis alpins
Annecy (Haute-Savoie)
Victor Edouard, 29 ans
SAS > Création en 2019
3 salariés
CA 2018 : NC
Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Les bonnes recettes des PME au succès "food" Quels outils pour travailler en mode projet ? Julbo, une vision business à long terme Le plastique s'éteint, les idées s'éveillent

Agathe Jaffredo

Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event