En ce moment En ce moment

DossierLa boîte à outils du management

Publié par le

3 - Objectif 3: tester des méthodes de management atypiques

Dans le domaine des techniques managériales, la succession rapide des tendances donne parfois le tournis. Voici un zoom sur quelques méthodes analysées dans nos articles.

Manager par les couleurs

> Qu'est-ce que c'est? La théorie des couleurs est une technique de management basée sur 4 familles de comportements, symbolisées par autant de couleurs: en observant son équipe, le manager déterminera quelle est la couleur dominante de chacun de ses collaborateurs.

Ainsi, le rouge est associé à la rapidité, au sens du défi, à l'autonomie, entre autres. Le jaune correspond à la convivialité, l'optimisme, l'humour, etc. Le vert représente le calme, l'empathie, la fiabilité... Le bleu, enfin, est synonyme de rigueur, d'organisation, de recherche de perfection...

> Comment ça fonctionne? Après avoir identifié les profils de ses différents collaborateurs, le responsable d'équipe disposera grâce à cet outil d'une véritable boussole pour choisir le profil le plus adéquat pour chaque mission. Exemple: une mission de confiance? Il misera sans hésitation sur un collaborateur vert.

> Quels sont les avantages? Cette technique permet au manager d'adapter son langage et son comportement à la personnalité de chacun de ses interlocuteurs, et en fonction de la situation. Elle permet de mettre en place un management personnalisé.

Tous les détails sur cette méthode dans l'article "La théorie des couleurs, un outil de management performant!"

Passer à l'holacratie

> Qu'est-ce que c'est? Plus qu'une technique de management, l'holacratie constitue un changement d'organisation et de stratégie au sein de l'entreprise. Il s'agit d'un mode d'organisation et de gouvernance basé sur la responsabilisation des salariés, qui s'éloigne du modèle de hiérarchie verticale traditionnel pour favoriser l'autonomie des collaborateurs. Dans un système d'holacratie, l'entreprise est perçue comme un être vivant qui n'appartient à personne, régi par une constitution. Ainsi, ce n'est pas une personne en particulier qui fixe le cap stratégique de l'organisation, mais les éléments constitutifs de l'entreprise qui indiquent la direction à suivre.

> Comment ça fonctionne? La constitution recense les différentes tâches à accomplir au sein de l'organisation (représentation, signature des chèques, etc.), qui sont autant de rôles à répartir entre les salariés. Ces derniers assument alors leur rôle en totale autonomie, les paliers de validation assurés traditionnellement par les managers disparaissent. Le dirigeant lui-même est inclus dans le processus, et ses tâches sont réparties, afin qu'il puisse se concentrer sur sa vraie valeur ajoutée. Un changement total de gouvernance, donc.

> Quels sont les avantages? Une telle transformation nécessite du temps, car elle implique une véritable évolution des mentalités. Mais à terme, les gains en productivité et en motivation peuvent être importants.

Tous les détails sur l'holacratie dans l'article "Management: et si vous passiez à l'holacratie?"

À découvrir aussi, le concept de l'entreprise libérée: "Tout comprendre du phénomène de l'entreprise libérée"

Manager par la bienveillance

> Qu'est-ce que c'est? Le management bienveillant encourage les comportements susceptibles d'améliorer la motivation des collaborateurs et de diminuer leur niveau de stress.

> Comment ça fonctionne? Le manager aide son collaborateur à voir le sens de sa mission. Il lui confie des objectifs ambitieux, mais réalistes, tout en lui accordant un juste niveau d'autonomie. Enfin, il favorise les retours positifs (encouragement, reconnaissance...).

Retrouvez le cas pratique de Casino, qui a formé ses cadres à la bienveillance: "Casino forme ses cadres au management bienveillant"

Manager... sans manager!

Terminons sur une initiative particulièrement audacieuse: le laboratoire Biose a décidé de supprimer la fonction de manager au sein de ses équipes. L'objectif: mettre l'entreprise au service des hommes, et non l'inverse. Dans une telle optique, le rôle traditionnel du manager, centré sur le contrôle et l'organisation du travail des autres, n'a pas sa place. Ce qui ne veut pas dire que les collaborateurs ne bénéficient d'aucun accompagnement: plus de contrôleurs, certes, mais des coachs ont été nommés, sur la base du volontariat. Leur mission? Aider les collaborateurs à trouver leur cadre, et les accompagner dans leurs prises de décision. Une remise en cause totale de l'organisation hiérarchique traditionnelle.

Découvrez tous les détails sur cette initiative dans l'article "Biose invente un monde sans manager"

Net Management Promoter Score, cartes personnelles, éventail de la délégation... Découvrez d'autres pistes pour renouveler votre management dans les articles suivants:

"Passez au management 3.0 (c'est urgent!)"

"Osez un autre management!"

"10 pistes pour renouveler sa façon de manager"

La rédaction

Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

RH - Management

Par Isabelle André, directrice de l'activité Coaching d'Oasys

L'aboutissement d'un projet d'entreprise repose beaucoup sur la cohésion de l'équipe DG / DAF / DRH. Les trois compères sont sur le même bateau [...]

RH - Management

Par Celia DÖRR - Chief People Officer chez ContentSquare

Toutes les fées de la Tech et de la finance se bousculent au-dessus du berceau des start-up. Mais qui s'intéresse aux scale-up, ces jeunes entreprises [...]