En ce moment En ce moment

Factures impayées, le cauchemar des petites & moyennes entreprises

Publié par Brand Voice le - mis à jour à
Qu'est-ce que BRAND VOICE ?
Factures impayées, le cauchemar des petites & moyennes entreprises

Si le montant des factures impayées plombe l'économie française en particulier, il est catastrophique pour les TPE/PME. Explications.

Je m'abonne
  • Imprimer

Factures impayées : un fléau pour les petites et moyennes entreprises

Si depuis 2001 on constate une tendance baissière des délais de paiement - 53 jours de chiffre d'affaires en 2001 à 44 jours en 2016 -, selon les chiffres de la Banque de France - FIBEN d'octobre 2017, force est de constater que cette tendance voit, " sur la base d'une mesure commune en nombre de jours de chiffre d'affaires, une réduction plus forte des délais fournisseurs que des délais clients " avec " dégradation du solde commercial pour les entreprises ". De plus des disparités sectorielles sont clairement mises en évidence par la dernière étude ANCR .

Focus sur les impacts des factures impayées sur les petites et moyennes entreprises.

Un écosystème entrepreneurial fortement impacté

Chaque année, 2 % du PIB français, soit l'équivalent de 56 milliards de factures impayées selon COFACE, sont passés sur les comptes des pertes et profits des entreprises. Seuls 2 milliards de créances sont réellement recouvrés grâce notamment aux services de sociétés de recouvrement, comme Rubypayeur une société spécialisée dans le recouvrement de créance en ligne.

Les factures impayées ont des conséquences microéconomiques réelles et importantes, car elles impactent directement :

-la survie des entreprises,

-la vitalité des territoires où elles sont implantées

-l'emploi direct comme indirect.

Freins à la croissance, plus particulièrement des petites et moyennes entreprises qui ont souvent des trésoreries à flux tendus, les créances et les retards de paiement contribuent donc à la fragilisation de l'ensemble de l'écosystème entrepreneurial français.

La réalité des préjudices sur les entreprises des factures impayées

La fragilisation de l'écosystème se mesure à différents niveaux, tant en interne qu'à l'extérieur des entreprises aux prises avec des factures impayées.

1. Des surcoûts inhérents à la gestion des factures impayées

La gestion et le recouvrement des factures impayées, y compris le recouvrement amiable, ont un coût :

-mobilisation de collaborateurs internes pour le suivi des créances en souffrance,

-financement alternatif (comme l'escompte d'un effet d'une autre créance à des taux supérieurs à 10 % de la valeur de l'effet),

-frais de dossier,

-frais de procédure (honoraires des avocats, des huissiers, des experts).

2. Un frein à l'investissement et à la croissance

Les factures impayées obèrent la capacité d'une entreprise à financer sa croissance par des investissements lui permettant de gagner en agilité et en compétitivité :

-recrutement de talents,

-investissement dans du matériel et des équipements,

-développement de sa R&D,

-réalisation d'études de marché,

-etc.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les investissements vissant à développer votre entreprise, rendez-vous sur Entreprise & Compagnie blog spécialisé dans la gestion d'entreprises.

3. Une augmentation certaine du risque de défaillances

Il y a une constante dans l'ensemble des études sur les délais de paiement et factures impayées : le report des règlements fragilise les entreprises au point d'en augmenter leur risque de défaillance. Cette perte de chance de continuité d'exploitation est sans doute la sanction la plus injuste et la plus terrible pour une entreprise.

4. Une réputation et une image entachées

L'image et la crédibilité d'une entreprise subissant des retards de paiement ou ayant des factures impayées sont sérieusement ternies auprès de ses partenaires financiers. En pareille situation, certains n'hésitent pas à facturer des frais supplémentaires, notamment dans le cadre d'un financement du fait de la dégradation des ratios financiers en cas d'impayés importants.

En conclusion, les factures impayées sont de grands dangers pour la trésorerie d'une entreprise, particulièrement si celle-ci est à flux tendus. Elles engendrent des surcoûts internes, mais également externes. Elles impactent le développement et la croissance tout en augmentant les pertes de chance de continuité d'exploitation. Enfin, elles ternissent durablement son image.

Au regard de ces dangers qui s'ajoutent à la pression contextuelle et concurrentielle dans lequel évolue l'entreprise, un dirigeant ne doit plus faire l'économie d'un service efficace pour réduire à peau de chagrin le montant et les volumes de ses factures impayées, et ce, dès les premiers jours de retard de paiement.

Je m'abonne
Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Gestion - Finance

Par La rédaction

Ce sont des chefs d'entreprise mais avec la particularité d'être fortunés. Ile, hôtel particulier ou même musée réhabilité en maison, rien n'est [...]

Gestion - Finance

Par Gérard Picovschi, avocat chez Avocats Picovschi

Vous êtes à la tête de votre société depuis des années et vous envisagez enfin de céder votre place. Vous vous interrogez sur la reprise de [...]